« Inceste » : différence entre les versions

1 octet supprimé ,  il y a 8 ans
{{citation|citation=Selon G. Bonnet, la pédophilie perverse n'est pas rare chez les femmes, qu'elle soit active ou complice de celle d'un homme. (...) P. Van Meerbeck constate en effet que bien souvent les femmes et les mères sont souvent supposées "forcement bonnes" et hors d'atteinte quand à d'éventuelles remises en questions ou accusations. Or la mère de famille est dit-il, en citant Tony Duvert, "profondément pédophile", abusant de l'attachement de l'enfant dans des gestes dits tendres, caressants et attentionnés, mais bien trop. (...) Caroline Eliacheff parle aussi de "pédophilie féminine, beaucoup moins visible", que celle de l'homme et pour P.Denis "la pédophilie maternelle est un fait". Les témoignages rapportés par A.Poiret et le développement de sites internet où des femmes "défendent leur droit à leur préférence sexuelle pour des enfants impubères" semblent en témoigner.}}
{{Réf Livre|titre=Inceste maternel, inceste meurtrier: à corps et sans cris|auteur=Dominique Klopfert|éditeur=L'Harmattan|collection=|année=2010|année d'origine=|page=367|partie=|chapitre=|section=|ISBN=978-2-296-11865-2}}
 
=== Jacqueline Schaeffer, ''Le Mur : la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme'', 2011 ===
{{citation|citation=L’inceste paternel, ça fait pas tellement de dégâts, ça rend des filles un peu débiles, mais l’inceste maternel, ça fait de la psychose, c’est-à-dire, c’est la folie.}}
Utilisateur anonyme