Différences entre versions de « Jean-Jacques Rousseau »

{{citation|citation=En me rendant insensible à l'adversité ils m'ont fait plus de bien que s'ils m'eussent épargné ses atteintes.}}
{{Réf Livre|titre=Rêveries du promeneur solitaire|auteur=Jean-Jacques Rousseau|éditeur=Le Livre de Poche|collection=Classiques|année=2001|année d'origine=1782|page=159|section=Huitième Promenade|ISBN=978-2-253-160991}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2012|mois=février|jour=26|commentaire=}}
 
 
{{citation|citation=Le mal que m'ont fait les hommes ne me touche en aucune sorte ; la crainte seule de celui qu'ils peuvent me faire encore est capable de m'agiter ; mais certain qu'ils n'ont plus de nouvelle prise par laquelle ils puissent m'affecter d'un sentiment permanent je me ris de toutes leurs trames et je jouis de moi-même en dépit d'eux.}}
4 079

modifications