« Vérité » : différence entre les versions

712 octets ajoutés ,  il y a 8 ans
{{Citation|citation=Mêlé à la cohue, Sigismond est entré dans ce qui lui paraît une sorte de corridor à ciel ouvert, le ciel comme un ruban d'obscurité au-dessus de la violente illumination des baies latérales. Épaves est le nom que parfois l'on donne aux bestiaux égarés, il s'est souvenu de cela en voyant dériver les hommes de la bouche d'un bar à celle d'une cafétéria, à celle d'un couloir d'estaminet, à celle d'une impasse, à celle d'un autre bar, et si les hommes vont au Robador avec l'illusion d'être des chasseurs à la recherche de proies, la vérité, se dit-il, est plutôt qu'ils sont eux-mêmes à prendre et que leur démarche flottante les offre sans déni au licou. N'est-ce pas leur meilleur plaisir que de s'exposer ou de se proposer à l'agression féminine ?}}
{{Réf Livre|titre=La Marge|auteur=[[André Pieyre de Mandiargues]]|éditeur=Gallimard|collection=Folio|année=1967|page=65|chapitre=II|ISBN=2-07-037294-4}}
 
==== [[Charles Monselet]], ''La Franc-maçonnerie des femmes'', 1856 ====
{{citation|citation= Un soir, dans un salon où cinquante personnes environ étaient réunies, je m'amusai à penser tout haut. Rare jouissance, n'est-ce pas ? plaisir inestimable ! Un quart d'heure après, un domestique vint me présenter mon chapeau, et j'avais fait autre chose cependant que de dire à quelques femmes qu'elles étaient laides et à quelques hommes qu'ils manquaient d'esprit.}}
{{Réf Livre|titre=La Franc-maçonnerie des femmes|auteur=[[Charles Monselet]]|partie=I|éditeur=Le Masque|collection=Labyrinthes|année=2011|année d'origine=1856|page=55|section=3. Les audaces d'un homme timide|ISBN=978-2-7024-3501-4}}
 
==== Orson Scott Card, ''La Stratégie Ender'', 1985 ====
4 431

modifications