Différences entre les versions de « Paul-Claude Racamier »

4 454 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
aucun résumé de modification
 
{{à recycler}}
'''[[w:Paul-Claude Racamier|Paul-Claude Racamier]]''', né en 1924 dans le Doubs, mort en 1996, fut un médecin psychiatre et psychanalyste français.
 
{{Citation|citation='''vulcanologie des schizophrènes''' ''Les uns, dévastés comme le Krakatoa ; d'autres actifs mais organisés comme l'Etna ; certains encore assoupis comme le Vésuve ; et d'autres enfin, comme le Mont-Dore, éteints, érodés, mornes. Morts ?...''}}
{{Réf Livre|titre=Les Schizophrènes|auteur=Paul-Claude Racamier|éditeur=Payot & Rivages|collection=Petite bibliothèque Payot|année=2001|année d'origine=1980|page=207|partie=Schizogrammes|chapitre=|section=|ISBN=978-2-228-89427-2}}
 
=== [[Paul-Claude Racamier]], ''Pensée perverse et décervelage'', 1992 ===
''' Sources et trajets '''
{{citation|Le mouvement pervers narcissique se définit essentiellement comme une façon organisée de se défendre de toute douleur et contradiction internes et de les expulser pour les faire couver ailleurs, tout en se survalorisant, tout cela aux dépens d’autrui.}}
{{Réf Pub|nom=Pensée perverse et décervelage|date=1992|lieu=Sources et trajets ''Définition''|source=[http://sites.google.com/site/archivesdetrait/liens-psy-sur-le-web/2-paul-racamier-1924-1996-wiki/2-paul-racamier-1992-pensee-perverse-et-decervelage]|parution=Trait pour trait ''Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse''|auteur=[[Paul-Claude Racamier]]}}
 
''' Mouvement pervers narcissique '''
{{citation|<poem>La perversion narcissique s’organise : elle sera ce qui empoisonne les autres, sans du tout incommoder celle ou celui qui l’exerce.
Une double opération sera donc menée à bien, qui consiste :
— à expulser hors de soi les conflits ou leurs traces et les douleurs ou les peines, sur le dos et dans la tête des autres, à charge pour eux de les héberger et de les agir ;
— à augmenter la valeur narcissique propre au détriment de l’autre, employé comme ustensile et comme faire-valoir.</poem>}}
{{Réf Pub|nom=Pensée perverse et décervelage|date=1992|lieu=Mouvement pervers narcissique ''Plaisir manipulatoire, et faire-valoir narcissique''|source=[http://sites.google.com/site/archivesdetrait/liens-psy-sur-le-web/2-paul-racamier-1924-1996-wiki/2-paul-racamier-1992-pensee-perverse-et-decervelage]|parution=Trait pour trait ''Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse''|auteur=[[Paul-Claude Racamier]]}}
 
{{citation|<poem>Je parle au singulier. Il faudrait parler au pluriel. C’est que la perversion narcissique est loin d’être une affaire individuelle : c’est une affaire collective, et à partir du moment où les espaces psychiques sont transgressés, nous savons que tous les débordements sont possibles.
Pareillement, le mouvement pervers est loin d’être une affaire intrapsychique. C’est une affaire hautement interactive. Car il est tellement, ce mouvement, tourné vers autrui, qu’il ne cesse de s’en servir.</poem>}}
{{Réf Pub|nom=Pensée perverse et décervelage|date=1992|lieu=Mouvement pervers narcissique ''Plaisir manipulatoire, et faire-valoir narcissique''|source=[http://sites.google.com/site/archivesdetrait/liens-psy-sur-le-web/2-paul-racamier-1924-1996-wiki/2-paul-racamier-1992-pensee-perverse-et-decervelage]|parution=Trait pour trait ''Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse''|auteur=[[Paul-Claude Racamier]]}}
 
{{citation|<poem>Son procédé majeur, son arme, devrais-je dire, c’est la disjonction. Il s’agit de disjoindre les personnes, les informations, les pensées : il s’agit toujours de rompre des liens.
La perversion narcissique constitue sans aucun doute le plus grand danger qui soit dans les familles, les groupes, les institutions et les sociétés. Rompre les liens, c’est attaquer l’amour objectal et c’est attaquer l’intelligence même : la peste n’a pas fait pis.</poem>}}
{{Réf Pub|nom=Pensée perverse et décervelage|date=1992|lieu=Mouvement pervers narcissique ''Question d’immunité, question de liaison''|source=[http://sites.google.com/site/archivesdetrait/liens-psy-sur-le-web/2-paul-racamier-1924-1996-wiki/2-paul-racamier-1992-pensee-perverse-et-decervelage]|parution=Trait pour trait ''Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse''|auteur=[[Paul-Claude Racamier]]}}
 
''' Noyaux pervers '''
{{citation|A moins d’être complices, les victimes de la perversion narcissique sont à plaindre et plus encore à protéger. Les plus exposés au danger, ce sont les schizophrènes [...]. Les schizophrènes, incertains comme ils le sont de leur propre moi, narcissiquement béants, prêts à tout pour plaire et prompts à périr de faux-semblants, sont les proies préférées du narcissisme pervers.}}
{{Réf Pub|nom=Pensée perverse et décervelage|date=1992|lieu=Noyaux pervers ''Objet de pervers''|source=[http://sites.google.com/site/archivesdetrait/liens-psy-sur-le-web/2-paul-racamier-1924-1996-wiki/2-paul-racamier-1992-pensee-perverse-et-decervelage]|parution=Trait pour trait ''Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse''|auteur=[[Paul-Claude Racamier]]}}
 
 
=== ''Pensée perverse et décervelage'', 1992 ===
4 431

modifications