« Inceste » : différence entre les versions

Aucun changement de taille ,  il y a 7 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
L''''{{w}}''' est le fait d'avoir des rapports sexuels au sein de la famille.
 
== Psychanalyse ==
=== Dominique Klopfert, ''Inceste maternel, inceste meurtrier: à corps et sans cris'', 2010 ===
{{citation|citation=Selon G. Bonnet, la pédophilie perverse n'est pas rare chez les femmes, qu'elle soit active ou complice de celle d'un homme. (...) P. Van Meerbeck constate en effet que bien souvent les femmes et les mères sont souvent supposées "forcement bonnes" et hors d'atteinte quand à d'éventuelles remises en questions ou accusations. Or la mère de famille est dit-il, en citant Tony Duvert, "profondément pédophile", abusant de l'attachement de l'enfant dans des gestes dits tendres, caressants et attentionnés, mais bien trop. (...) Caroline Eliacheff parle aussi de "pédophilie féminine, beaucoup moins visible", que celle de l'homme et pour P.Denis "la pédophilie maternelle est un fait". Les témoignages rapportés par A. Poiret et le développement de sites internet où des femmes "défendent leur droit à leur préférence sexuelle pour des enfants impubères" semblent en témoigner.}}
{{Réf Livre|titre=Inceste maternel, inceste meurtrier: à corps et sans cris|auteur=Dominique Klopfert|éditeur=L'Harmattan|collection=|année=2010|année d'origine=|page=367|partie=|chapitre=|section=|ISBN=978-2-296-11865-2}}
 
== Philosophie ==
{{citation|citation=Ce livre va être pris comme une merde de témoignage. Le Codec, Le Touquet, la sodomisation, la voiture, le sucer pieds nus dans la voiture, lui manger des clémentines sur la queue, tendue, le voir aux toilettes, l'entendre pousser sa crotter, les pharaons d’Égypte, Champollion, le jour où on n'est pas allés à Carcassonne. Je vais essayer dans cet ordre.}}
{{Réf Livre|titre=L'inceste|auteur=Christine Angot|éditeur=Stock|collection=.|année=1999|année d'origine=|page=13|partie=|chapitre=|section=|ISBN=}}
 
== Psychanalyse ==
=== Dominique Klopfert, ''Inceste maternel, inceste meurtrier: à corps et sans cris'', 2010 ===
{{citation|citation=Selon G. Bonnet, la pédophilie perverse n'est pas rare chez les femmes, qu'elle soit active ou complice de celle d'un homme. (...) P. Van Meerbeck constate en effet que bien souvent les femmes et les mères sont souvent supposées "forcement bonnes" et hors d'atteinte quand à d'éventuelles remises en questions ou accusations. Or la mère de famille est dit-il, en citant Tony Duvert, "profondément pédophile", abusant de l'attachement de l'enfant dans des gestes dits tendres, caressants et attentionnés, mais bien trop. (...) Caroline Eliacheff parle aussi de "pédophilie féminine, beaucoup moins visible", que celle de l'homme et pour P.Denis "la pédophilie maternelle est un fait". Les témoignages rapportés par A. Poiret et le développement de sites internet où des femmes "défendent leur droit à leur préférence sexuelle pour des enfants impubères" semblent en témoigner.}}
{{Réf Livre|titre=Inceste maternel, inceste meurtrier: à corps et sans cris|auteur=Dominique Klopfert|éditeur=L'Harmattan|collection=|année=2010|année d'origine=|page=367|partie=|chapitre=|section=|ISBN=978-2-296-11865-2}}
 
{{Interprojet
Utilisateur anonyme