Différences entre versions de « École polytechnique »

 
== Autres écrits ==
{{Citation|Dans cette immense multitude, tous les rangs, toutes les classes, toutes les professions, étaient représentés et confondus. On y voyait l’élève de l’École polytechnique agenouillé près de l’élève de l’École normale, vainqueurs l’un du respect humain, l’autre des pièges d’une fausse philosophie.}}
{{Réf Livre
|titre=Témoignages et souvenirs
|auteur=Philippe Henri de Ségur
|éditeur=Ambroise Bray
|année=1858
|page=97
|s=Page:Ségur_-_Témoignages_et_souvenirs.djvu/101
}}
 
{{Citation|Les hautes Écoles spéciales, celles de droit et de médecine, l’École polytechnique et l’École normale forment des capacités purement professionnelles. La Sorbonne et le Collège de France forment des hommes d’un esprit orné, des causeurs. Mais l’homme instruit, observateur sagace des grands mouvements d’esprit de son siècle, capable de les modérer ou de les seconder ; mais le citoyen éclairé, juge compétent des questions politiques, capable de les discuter solidement et de diriger l’opinion, d’où sortent-ils ? où est l’École qui les prépare ?}}
{{Réf Livre
166

modifications