« Terrorisme » : différence entre les versions

1 524 octets ajoutés ,  il y a 7 ans
:Bruno Guigue
(:Bruno Guigue)
|année=2006
|page=78}}
 
==[[Bruno Guigue ]]==
{{citation|Si l’on s’en tient à sa définition usuelle, les choses paraissent simples : le terrorisme est l’exercice indiscriminé de la violence à l’égard de populations civiles en vue d’obtenir un résultat politique. Comme une bombe à retardement, ce terme, pourtant, est piégé d’avance. Car la doxa occidentale en fixe l’usage de façon impérative, elle en prescrit la seule signification acceptable. Ce code de langage s’organise autour de trois règles essentielles. La première, c’est qu’on ne peut parler de terrorisme que si ses victimes sont occidentales, c’est-à-dire nord-américaines, européennes ou israéliennes.[...] Corollaire de la première, la deuxième règle stipule que les terroristes, en revanche, sont nécessairement non occidentaux : si ses victimes sont nôtres, le terrorisme, lui, est toujours celui des autres. [...] Impliquée par les deux précédentes, la troisième règle, enfin, exige de laisser dans l’ombre la genèse historique du terrorisme jihadiste. [...] Ainsi le discours occidental sur la terreur se paie d’une triple supercherie : il implique, à la fois, une restriction géographique de son objet, une imputation exclusive de sa causalité et une rigoureuse omerta sur ses origines.
}}
{{Réf Article
|titre= Terrorisme : les règles d’or de la doxa
|auteur= [[:w:Bruno Guigue |Bruno Guigue ]]
|publication= oumma.com
|date= 26 mai 2013
|page=url
|url=http://oumma.com/16841/terrorisme-regles-dor-de-doxa
}}
 
== Psychanalyse ==
Utilisateur anonyme