« Eau » : différence entre les versions

63 octets supprimés ,  il y a 7 ans
m
maintenance
m (maintenance)
|w=Eau (homonymie)}}
 
{{en cours.CM}}
L’{{w|eau}} est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.
 
 
==== [[Robert Desnos]], ''La liberté ou l'amour !'', 1927 ====
 
 
 
 
{{citation|citation=Le corps de Louise Lame vaincue et fatiguée repose dans la flaque de sang. Le corsaire attentif comprend que l’heure est venue des représailles. Il s’apprête à sortir quand la sirène apparaît dans le salon. Il la saisit à bras le corps, la soulève et la jette à toute volée dans la rue, à travers une fenêtre. Les vitres volent en éclats et l’eau fait irruption dans le club : une eau bleue et bouillonnante, écumeuse, qui renverse les tables, les fauteuils, les buveurs. Corsaire Sanglot, durant ce temps, s’éloigne d’un quartier si paisible que le rêve y devient réalité. Son chemin est celui de la pensée, fougère à queue de paon.}}
{{Réf Livre|titre=La liberté ou l'amour !|auteur=[[Robert Desnos]]|éditeur=Gallimard|collection=L'Imaginaire|année=1962|année d'origine=1927|page=82|section=VII. Révélation du monde|ISBN=978-2-07-027695-0}}
{{Citation|citation=Il n'y a rien, tu n'as rien à donner au désert : ni goutte d'eau ni goutte de sang. Les yeux bandés tu avances par des couloirs, des carrefours, des ruelles où trois étoiles conspirent. A voix basse la rivière parle. Sur ta gauche, sur ta droite, en arrière, en avant, d'ignobles rires, d'ignobles chuchotements. Le monologue te guette à chaque pas, et ses exclamations, ses signes d'interrogation, ses nobles sentiments, ses points sur les ''i'' durant un baiser, son moulin de lamentations et son répertoire de miroirs brisés. Poursuis : tu n'as rien à te dire.}}
{{Réf Livre|titre=Liberté sur parole|auteur=[[Octavio Paz]]|traducteur=Jean-Clarence Lambert|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1966|année d'origine=1958|page=86|partie=II. AIGLE OU SOLEIL ? (1949-1950)|section=Aigle ou Soleil ? — ''Promenade nocturne''|ISBN=2-07-031789-7}}
 
 
{{Citation|citation=Prends mon collier de larmes. Je t'attends de ce côté du temps où la lumière inaugure un règne heureux : le pacte des jumeaux ennemis, l'eau qui fuit entre les doigts et la glace, pétrifiée comme une reine dans son orgueil. Là tu fendras mon corps en deux pour épeler les lettres de ton destin.}}
|précisions=Le risque de [[w:Collapsus (médecine)|collapsus]] apparaît dès que la perte en eau atteint 7% du poids du corps.}}
{{Réf Livre|titre=La bible du marcheur|auteur=Jean-Claude Rodet|éditeur={{w|Marcel Broquet}}|année=2012|page=54 et 59|ISBN=978-2-923860-87-9|collection=Santé bien-être}}
 
==Citations à revoir, déplacer etc..==
 
[[Catégorie:Eau]]
2 598

modifications