Différences entre versions de « Andreï Makine »

4 416 octets ajoutés ,  il y a 5 ans
Ajout de citations "La vie d'un homme inconnu"
m (dates)
(Ajout de citations "La vie d'un homme inconnu")
|page=119
|ISBN=2-02-048343-2
}}
 
== ''La vie d'un homme inconnu'', 2009 ==
{{Citation
|citation=Il se disait que ce spectacle loufoque se jouait dans un pays qui avait donné au monde des génies prométhéens dont la parole avait jadis affronté l'exil, la mort et, ce qui est pire, la hargne des philistins. Une audace prophétique, des vies brûlées sur l'autel de la vérité... Dans sa jeunesse, il voyait ainsi cette grande et vieille littérature. A présent, à l'autre bout de la table, souriait finement ce Chinois dont les livres avaient été réécrits par un obscur rédacteur (un « nègre » pour un Chinois, le comble !). A sa gauche, une jeune femme épatait le public par son air démoniaque. Son vis-à-vis, un Africain venu d'un pays couvert de millions de cadavres, racontait des histoires de cul, comme disent les français, oui, des anecdotes lestes assaisonnées de folklore d'une origine douteuse.
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=44
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}
 
{{Citation
|citation=Choutov regagne sa chambre d'un pas traînant, rythmé sur les arguments qui se bousculent dans sa tête. L'esprit d'escalier... Il aurait dû dire à Vlad qu'autrefois un recueil de poèmes pouvait changer votre vie, mais un poème pouvait aussi coûter la vie à son auteur. Les strophes avaient le poids des longues peines derrière le cercle polaire où tant de poètes avaient disparu...
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=99
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}
 
{{Citation
|citation=Dès les premiers pas, à l'intérieur, il se fige, interdit. L'ambiance fait penser à un hall de gare. Les gens sont assis sur le parquet, le dos contre le mur, certains dorment. D'autres, installés sur les appuis des fenêtres, scrutent le ciel : on a promis un spectacle son et lumière au-dessus de la Neva. Deux adolescents s'embrassent paresseusement. Un touriste en short parle très fort en allemand à sa compagne qui porte la même marque de short (mais trois fois plus large) et opine en mordant dans un gros sandwich. Un groupe d'Asiatiques passe et avec une synchronie très disciplinée filme tous les tableaux de la salle. Un mari explique à sa femme : Le métro rouvre à cinq heures, il vaut mieux passer la nuit ici. Et tels des spectres, surgissent des dames en crinoline et des hussards moustachus, copies des anciens habitués du palais. Mais la foule est trop fatiguée pour leur prêter attention.
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=104
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}
 
{{Citation
|citation=Choutov rit d'abord en brefs pouffements, puis se rappelant que le vieillard est sans doute aussi sourd que muet, ne se retient plus, la poitrine secouée par un accès d'hilarité. La belle élégie des retrouvailles vire au burlesque. Venu en pèlerin nostalgique, le voilà au milieu d'une modernité en délire, mélange de tentations américaines et de guignols russes. Il a cherché à comprendre ce nouveau pays et on le rejette parmi les vieilleries soviétiques, à côté d'un sourd-muet grabataire dont il va vider le pot de chambre.
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=110
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}
 
{{Citation
|citation=Avant de sombrer de nouveau, il fixa ce visage féminin penché sur lui, un visage creusé par la faim et défiguré par les blessures. Il vécut alors, très brièvement, le début d'une vie qu'il n'aurait jamais cru possible sur cette terre.
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=162
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}
 
{{Citation
|citation=Ce qu'il comprit ressembla à une percée de lumière. « Non, il ne faut rien expliquer, pensa-t-il, juste reconnaître dans l'autre cet être étonnant qui dépasse infiniment ce qu'il a vécu et ce qu'il vit, et ce qu'on voit de lui, et ce que le monde fait de lui. Reconnaître et aimer cette part invisible d'une femme, cet instant-là sous une lente chute de pétales, ce corps meurtri et dont la tendresse est encore intacte, ces yeux dont la clarté me rend vivant. »
}}
{{Réf Livre
|titre=La vie d'un homme inconnu
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2009
|page=222
|ISBN=978-2-02-098296-2
}}