Différences entre les versions de « Jack London »

788 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
Ajout d'une citation : L'Appel de la forêt.
m (Robot : migration de 21 liens interwiki fournis maintenant par Wikidata à Q45765)
(Ajout d'une citation : L'Appel de la forêt.)
'''[[w:Jack London|Jack London]]''' de son vrai nom John Griffith Chaney (né le 12 janvier [[:Catégorie:Naissance en 1876|1876]] à San Francisco et mort le 22 novembre [[:Catégorie:Décès en 1916|1916]] à [[w:Glen Ellen|Glen Ellen]], [[Californie]]) est un écrivain américain.
 
== [[w:L'Appel de la forêt|L'Appel de la forêt]], 1903 ==
== ''Le Peuple de l'abîme'', [[w:1903-1904 en littérature|1903-1904]] ==
{{citation
|citation=Une nuit, il fut réveillé tout à coup en sursaut : alerte, les yeux brillants, les narines frémissantes, le poil hérissé en vagues... L'Appel se faisait entendre, et tout près cette fois. Jamais il ne l'avait distingué si clair et si net. Cela ressemblait au long hurlement du chien indigène. Et, dans ce cri familier, il reconnut cette voix, entendue jadis, qu'il cherchait depuis des semaines, et des mois.
}}
{{Réf Livre
|titre=L'Appel de la forêt
|auteur=Jack London
|éditeur=Éditions du Rocher
|collection=motifs
|année=2006
|ISBN=2-268-05854-9
|page=128
|année d'origine=1903
}}
 
== ''Le Peuple de l'abîme'', [[w:1903-1904 en littérature|1903-1904]] ==
{{citation
|citation=Dans les anciens temps, les grands cavaliers blonds, qui fonçaient à l'avant-garde des batailles montraient au moins leur mesure en pourfendant les hommes de la tête à l'échine. Tous comptes faits, il avait bien plus de noblesse à tuer un ennemi solide d'un coup d'épée proprement asséné, que de le réduire à l'état de bête, lui et ses descendants, par une manipulation adroite et implacable des rouages de l'industrie et de la politique.
}}
 
[[Fichier:Jack London signature.jpg|vignette|gauche|Signature]]
{{interprojet|w|commons|s}}
 
{{autres projets
|w=Jack London
|commons=Jack London
|s=Jack London}}
 
{{DEFAULTSORT:London, Jack}}