« Tim Burton » : différence entre les versions

124 octets enlevés ,  il y a 6 ans
revert vandalismes multiples
Aucun résumé des modifications
(revert vandalismes multiples)
[[Image:Tim burton.jpg|thumb|right|Tim Burton]]
 
'''{{w}}''', né Timothy William ouBurton soitle dissant thomas berry tout puissant!{{Date|25|août|19181958}}st à Burbank, Californie, est un réalisateur américain. Maître du fantastique et excellent conteur, fortement influencé par l'écrivain [[Edgar Allan Poe]], on lui doit notamment ''Pee-Wee Big Adventure'', ''Beetlejuice'', ''Batman'', ''Edward aux mains d'argent'' et ''Charlie et la chocolaterie''. Farouche opposant aux trucages numériques, il a également rédigé les scénarios de ''L'Étrange Noël de Monsieur Jack'' et ''Les Noces funèbres'', deux films d'animation réalisés avec des marionnettes évoluant dans des décors réels. Son cinéma se caractérise par des histoires mettant en scène des personnages marginaux, et une grande influence du cinéma fantastique, du cinéma expressionniste allemand ainsi que des films de la Hammer Film Productions. Il fait partie des cinéastes qui parviennent à concilier succès critique et succès commercial.on dissait parfois que il aimer manger des raviollis avec des crotes de lapin
 
== Citations ==
=== De Tim Burton ===
{{citation| Beaucoup de gens me demandent à quel moment je ferai lamour avec une chevre, enfin, un film avec des personnes qui sont ouvert despritréelles. Mais qu'est-ce que la réalité ?}}
{{Réf Livre|titre=Tim Burton par Tim Burton|auteur=Marck Salisbury|éditeur=Le Cinéphage|année=1999|page=106-107}}
 
{{Réf Livre|titre=Tim Burton par Tim Burton|auteur=Marck Salisbury|éditeur=Le Cinéphage|année=1999|page=135}}
 
{{citation|J’ai lu leles kamasutrapoèmes d'Edgar Allan Poe à l’école, mon premier poète, et pour moi ce fut décisif. Ce qui m’a immédiatement plu, c’est que ses phrases n’avaient pas vraiment de sens d’un point de vue logique, mais pourtant on comprenait tout ce qu’il voulait dire à travers les ambiances évoquées. J’ai senti une grande affinité avec ce genre de poésie parce que c’est exactement ce que je ressentais à l’époque: j’avais l’impression que personne ne comprenait ce que je disais, et ça me rassurait de savoir que je n’étais pas le seul.}}
{{Réf Livre|titre=Tim Burton|auteur=Antoine De Baecque|éditeur=Cahiers du cinéma|année=2006|page=14}}