« Journalisme » : différence entre les versions

27 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
m
→‎Jean d'Ormesson : Ajout des liens
(Ajout d'une citation de d'Ormesson, et classement par ordre alphabétique)
m (→‎Jean d'Ormesson : Ajout des liens)
== [[Jean d'Ormesson]] ==
{{citation
|citation=Le temps surtout met sa barrière entre écrivain et journaliste. Le temps — au galop ! au galop ! — a deux propriétés, contradictoires et identiques : le temps passe et il dure. Alors que le journaliste est tout entier du côté du temps qui passe — « J'appelle journalisme, écrit [[André Gide]], ce qui sera moins intéressant demain qu'aujourd'hui » et [[Charles Péguy|Péguy]] : « Rien n'est plus vieux que le journal de ce matin, et [[Homère]] est toujours jeune » —, l'écrivain est tout entier du côté du temps qui dure. Rivé à l'actualité, le mot d'ordre du journaliste est l'urgence ; l'écrivain ne pense à rien, si ce n'est à l'essentiel. Et l'urgent, à notre époque, est l'ennemi juré de l'essentiel. « Alors, disait Forain à un ami qui venait de se faire installer le téléphone, alors, on te sonne, et tu y vas. »
}}
{{réf Livre