Différences entre versions de « Œil »

681 octets supprimés ,  il y a 4 ans
→‎Octavio Paz, Liberté sur parole, 1958 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème
(→‎André Pieyre de Mandiargues, La Marge, 1967 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème)
(→‎Octavio Paz, Liberté sur parole, 1958 : suppression d'une citation sans rapport direct avec le thème)
{{Citation|citation=Mes yeux te tiennent suspendue comme la lune la marée embrasée. A tes pieds l'écume égorgée chante le chant de la nuit qui commence.}}
{{Réf Livre|titre=Liberté sur parole|auteur=[[Octavio Paz]]|traducteur=Jean-Clarence Lambert|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1966|année d'origine=1958|page=108|partie=II. AIGLE OU SOLEIL ? (1949-1950)|section=Aigle ou Soleil ? — ''Couche de fougères''|ISBN=2-07-031789-7}}
 
''' L'assiégé '''
{{Citation|citation=De mon oeil naît un oiseau, la vigne s'enroule à ma cheville, il y a une ruche à l'intérieur de mon oreille droite ; je mûris, je tombe avec un bruit mat de fruit, la lumière me picore, je me lève avec le vent, j'écarte les feuilles obstinées. Des armées d'ailes traversent l'espace. Non, je ne cède pas. Je n'en ai pas encore fini avec moi.}}
{{Réf Livre|titre=Liberté sur parole|auteur=[[Octavio Paz]]|traducteur=Jean-Clarence Lambert|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1966|année d'origine=1958|page=109|partie=II. AIGLE OU SOLEIL ? (1949-1950)|section=Aigle ou Soleil ? — ''L'assiégé''|ISBN=2-07-031789-7}}
 
==== [[Joyce Mansour]], ''Dolman le maléfique'', 1961 ====