Différences entre versions de « Yasmina Khadra »

4 octets supprimés ,  il y a 4 ans
m
 
=== ''Ce que le jour doit à la nuit'', 2008 ===
{{citation|citation=Ce n’était pas une [[vie]] ; on existait, et c’est tout. <br> Le fait de se réveiller le matin relevait du [[miracle]], et la [[nuit]], lorsqu’on s’apprêtait à dormir, on se demandait s’il n’était pas raisonnable de [[mort|fermer les yeux pour de bon]], convaincus d’avoir fait le tour des choses et qu’elles ne valaient pas la peine que l’on s’attardât dessus. Les [[jour]]s se ressemblaient désespérément ; ils n’apportaient jamais rien, ne faisaient, en partant, que nous déposséder de nos rares illusions qui pendouillaient au bout de notre nez, semblables aux carottes qui font avancer les baudets. <br> En ces années 1930, la [[misère]] et les épidémies décimaient les familles et le cheptel avec une incroyable perversité, contraignant les rescapés à l’exode, sinon à la clochardisation. Nos rares [[parent]]s ne donnaient plus signe de vie. Quant aux loques qui se silhouettaient au loin, nous étions certains qu’elles ne faisaient que passer en coup de [[vent]], le [[sentier]] qui traînait ses ornières jusqu’à notre gourbi était en passe de s’effacer. <br> Mon [[père]] n’en avait cure.}}
{{Réf Livre|auteur=Yasmina Khadra|titre=Ce que le jour doit à la nuit|éditeur=Pocket|année=2008|page=12}}