Différences entre versions de « Andreï Makine »

1 262 octets ajoutés ,  il y a 4 ans
→‎Une femme aimée, 2013 : Ajout de citations de Makine
(→‎Une femme aimée, 2013 : Ajout de citations de Makine)
|année=2013
|page=207
|ISBN=978-2-02-109551-7
}}
 
{{Citation
|citation=La société surveille avec vigilance ceux qui tentent de sortir du jeu. Même s’il s’agit d’une tsarine amoureuse qui ne veut plus jouer. On poursuit les imprudents jusque dans leur tombe.
}}
{{Réf Livre
|titre=Une femme aimée
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2013
|page=330
|ISBN=978-2-02-109551-7
}}
|année=2013
|page=347
|ISBN=978-2-02-109551-7
}}
 
{{Citation
|citation=Cette marche ralentie lui laisse le temps de comprendre qu’il a déjà vu cette silhouette féminine avançant entre deux rangées de peupliers. C’était en Crimée, dans un pays disparu, dans une vie où il se reconnait à peine. Il était alors quelqu'un qui se débattait entre ses deux origines, souffrant de son passé, désirant fébrilement réussir son avenir. Un homme qui ne savait pas comment se définir face à ce monde et qui s’inventait des identités complexes, des alibis, des justifications d’être. Éva se retourne, s’arrête, l’attend. Il se dit qu’une définition brève lui suffit désormais. Une identité simple, libre comme cette enfilade aérienne ouverte sur la mer. « Un homme dans le regard d’une femme aimée. »
}}
{{Réf Livre
|titre=Une femme aimée
|auteur=Andreï Makine
|éditeur=Seuil
|année=2013
|page=363
|ISBN=978-2-02-109551-7
}}