Différences entre les versions de « François-Bernard Huyghe »

1 949 octets ajoutés ,  il y a 4 ans
aucun résumé de modification
'''[[w:François-Bernard Huyghe|François-Bernard Huyghe]]''' est spécialiste français de l'information et de la stratégie né en 1951.
 
== Citations ==
== Sur la finalité des activités de la NSA ==
{{citation |citation=Franchement, est-ce qu’un enfant de 8 ans croirait qu’on dépense tous ces milliards de dollars, qu’on emploie tous ces milliers de gens et tous ces dispositifs techniques pour arrêter quelques terroristes par an ? Il s’agit bien entendu à la fois d’espionnage économique ou géopolitique à très grande échelle. Quand vous écoutez le téléphone portable de [[w:Angela Merkel|Madame Merkel]], ce n’est pas parce que vous avez peur qu’elle se convertisse au [[w:djihad|jihad]]. |langue=fr |précisions=Propos tenus en réponse à une question libellée ainsi : « Toutes ces écoutes au nom de la protection de la sécurité américaine, est-ce que ce discours tient encore en 2014 ? » Cet entretien est publié au moment où le président américain [[w:Barack Obama|Barack Obama]] doit annoncer, plusieurs mois après le début des révélations du lanceur d'alerte [[w:Edward Snowden|Edward Snowden]] sur l'ampleur des dispositifs d'écoute mis en œuvre à travers le monde par le [[w:National Security Agency|National Security Agency]] (NSA), une réforme des programmes de surveillance des télécommunications. }}
{{Réf Article |auteur=Caroline Paré (journaliste) et [[w:François-Bernard Huyghe|François-Bernard Huyghe]] |titre=Etats-Unis: «On est devant un système de surveillance devenu totalement fou» |publication=[[w:Radio France Internationale|rfi.fr]] |date=17 janvier 2014 |page=url |url=http://www.rfi.fr/zoom/20140117-etats-unis-nsa-systeme-surveillance-ecoutes-espionnage-snowden-renseignements-obama-securite-protection-vie-privee }}
 
{{citation|
La désinformation consiste à propager délibérément des informations fausses en les faisant apparaître comme venant de source neutre ou amie pour influencer une opinion et affaiblir l'adversaire.
|précisions=citation issue de l'ouvrage de l'auteur : ''l'Ennemi à l'ère numérique''
}}
{{Réf Article
|titre=La Désinformation
|auteur=Propos recueillis par Pauline Lecomte
|publication=La Nouvelle Revue d'Histoire
|date=mai-juin 2016
|page=6
|numéro=84
}}
 
{{citation|
Le complotisme correspond à un système mental ; il offre une relecture des événements sur la base d'une démarche ''a priori'' hypercritique (coïncidences bizarres, contradictions dans la « version officielle », etc.) mais qui aboutit à la conclusion que tout est truqué par des manipulateurs tout-puissants (services gouvernementaux, sociétés secrètes). Le problème de cette pseudo-explication est qu'un trucage de cette ampleur impliquerait beaucoup trop de monde, des milliers de complices parfaits et qui gardent le silence des années. [...] <br />
Plus généralement, « tout » ne peut avoir une cause unique, elle-même réductible à la volonté d'une minorité.
}}
{{Réf Article
|titre=La Désinformation
|auteur=Propos recueillis par Pauline Lecomte
|publication=La Nouvelle Revue d'Histoire
|date=mai-juin 2016
|page=8
|numéro=84
}}
 
{{citation|
Ne confondons pas le « système » en place, au sens d'une réalité qui combine la soumission à des intérêts économiques ou sociaux et le pouvoir d'une nomenklatura politico-médiatique qui se présente comme autorité morale exclusive, et, d'autre part, un supposé « complot », thèse qui séduit incontestablement des groupes et des réseaux importants mais qui s'effondre sous l'inflation des explications concurrentes.
}}
{{Réf Article
|titre=La Désinformation
|auteur=Propos recueillis par Pauline Lecomte
|publication=La Nouvelle Revue d'Histoire
|date=mai-juin 2016
|page=9
|numéro=84
}}
 
{{autres projets |w=François-Bernard Huyghe }}
227

modifications