Différences entre versions de « Guerre »

3 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
m
clean up, remplacement: Etat → État (3) avec AWB
m (clean up, remplacement: oeu → œu avec AWB)
m (clean up, remplacement: Etat → État (3) avec AWB)
{{Réf Livre|titre=« Il faut défendre la société »|auteur=[[Michel Foucault]]|éditeur=Gallimard Le Seuil|collection=Hautes Etudes|année=1997|page=79|section=Cours du 4 février 1976|ISBN=978-2-02-023169-5}}
 
{{citation|citation=Il y a dans le ''Leviathan'' tout un front du discours qui consiste à dire : peu importe qu'on se soit battu ou pas, peu importe que vous ayez été vaincus ou non ; de toute façon, c'est le même mécanisme qui joue pour vous les vaincus, le même que celui que l'on trouve à l'état de nature, dans la constitution de l'EtatÉtat, ou que l'on retrouve encore, tout naturellement, dans le rapport le plus tendre et le plus naturel qui soit, c'est-à-dire celui entre les parents et les enfants. [[Thomas Hobbes|Hobbes]] rend la guerre, le fait de la guerre, le rapport de force effectivement manifeste dans la bataille, indifférents à la constitution de la souveraineté. La constitution de la souveraineté ignore la guerre.}}
{{Réf Livre|titre=« Il faut défendre la société »|auteur=[[Michel Foucault]]|éditeur=Gallimard Le Seuil|collection=Hautes Etudes|année=1997|page=83|section=Cours du 4 février 1976|ISBN=978-2-02-023169-5}}
 
{{citation|citation=D'un mot, ce que [[Thomas Hobbes|Hobbes]] veut éliminer c'est la conquête, ou encore l'utilisation, dans le discours historique et dans la pratique politique, de ce problème qui est celui de la conquête. L'invisible adversaire du Léviathan, c'est la conquête [...]. En ayant l'air de proclamer la guerre partout, dès le départ et encore à l'arrivée, le discours de Hobbes disait, en réalité, tout le contraire. Il disait que guerre ou pas guerre, défaite ou non, conquête ou accord, c'est la même chose : « Vous l'avez voulue, c'est vous, les sujets, qui avez constitué la souveraineté qui vous représente. Ne nous ennuyez donc plus avec vos ressassements historiques : au bout de la conquête (si vous voulez vraiment qu'il y ait eu une conquête), eh bien, vous trouverez encore le contrat, la volonté apeurée des sujets. » Le problème de la conquête se trouve donc ainsi dissous, en amont par cette notion de guerre de tous contre tous et en aval par la volonté, juridiquement valable même, de ces vaincus apeurés, le soir de la bataille. Donc je crois que Hobbes peut bien paraître scandaliser. En fait, il rassure : il tient toujours le discours du contrat et de la souveraineté, c'est-à-dire le discours de l'EtatÉtat.}}
{{Réf Livre|titre=« Il faut défendre la société»|auteur=[[Michel Foucault]]|éditeur=Gallimard Le Seuil|collection=Hautes Etudes|année=1997|page=85|section=Cours du 4 février 1976|ISBN=978-2-02-023169-5}}
 
=== [[Günter Maschke]], Entretien, 1999 ===
{{citation|citation=Si je reconnais l'état de guerre, cela entraîne beaucoup d'implications en droit économique, dans le droit des gens et dans le droit des assurances. Ce tabou a ses raisons pratiques, parce que le droit des gens (le droit international) repose sur le refus de la violence, sur l'interdiction de la guerre (comme moyen de la politique). On ne veut pas s'entendre dire que l'on redonne à la guerre un statut légal ni que la guerre et la paix sont des concepts qui sont toujours en étroite corrélation.|langue=français}}
{{Réf Article|titre=L'Europe vassale des EtatsÉtats-Unis! Entretien avec Günter Maschke|auteur=[[Günter Maschke]]|publication={{w|Nouvelles de Synergies européennes}}|numéro=41|date=juillet-août 1999 |page=3}}
 
== Stratégie militaire ==