« Édouard Zarifian » : différence entre les versions

989 octets ajoutés ,  il y a 5 ans
}}
 
{{citation|citation=Dire qu’on soigne la dépression ou la schizophrénie est un abus de langage, un raccourci dont on est dupe. Un raccourci, c’est toujours commode.}}
{{DEFAULTSORT:Zarifian, Édouard}}
{{Réf Livre
|titre=Une certaine idée de la folie
|auteur=Édouard Zarifian
|éditeur=Éditions de l'Aube
|année=2001
|page=59
|collection=Monde en cours / intervention
|ISBN=978-2876786127
}}
 
{{citation|citation=N’importe lequel d’entre nous est capable de délirer, d’avoir des hallucinations dans des circonstances exceptionnelles, pharmacologiques et psychologiques. Dans la vie de tous les jours, les gens dits « normaux » ont un seuil d’apparition de symptômes, symptômes délirants par exemple, suffisamment élevé pour que les événements habituels de la vie ne les fassent pas délirer.
{{Réf Livre
|titre=Une certaine idée de la folie
|auteur=Édouard Zarifian
|éditeur=Éditions de l'Aube
|année=2001
|page=64-65
|collection=Monde en cours / intervention
|ISBN=978-2876786127
}}
 
 
 
{{DEFAULTSORT:Zarifian, Édouard}}
[[Catégorie:Psychiatre]]
[[Catégorie:Universitaire]]