Différences entre versions de « État »

1 504 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
Ajout de deux citations de Malaparte et mise en forme
m (clean up, remplacement: oeil → œil, Etat → État (10) avec AWB)
(Ajout de deux citations de Malaparte et mise en forme)
 
== Histoire politique ==
==== Apocryphe attribuée à [[Louis XIV]]====
{{Citation|citation=L'État, c'est moi.}}
{{Réf Livre|titre=France Under Mazarin|auteur=James Breck Perkins|éditeur=G.P. Putnam's Son|année=1886|page=280}}
 
==== [[Louis XIV]], Sur son lit de mort, 1715 ====
{{Citation|citation=Je m’en vais, mais l’État demeurera toujours.|précisions=Prononcé sur son lit de mort}}
{{Réf Livre|titre=Histoire Des Idees Politiques|auteur=Jean Touchard|éditeur=Presses Universitaires de France|année=1959|page=342}}
 
==== [[Lénine]], ''L'État et la Révolution'', 1917 ====
{{Citation|citation=L’État est l'organisation spéciale d’un pouvoir ; c'est l’organisation de la violence destinée à mater une certaine classe
|précisions=Originalement dans ''L'État et la Révolution''}}
{{citation|citation=[...] puisque l'amour, qui est tout de même, je le répète, le centre d'intérêt de la majorité des gens sains, est barré et entravé par l'État, comment s'étonner que la forme actuelle du mouvement révolutionnaire soit la littérature érotique ?}}
{{Réf Livre|titre=Ecrits pornographiques précédés de l'Utilité d'une littérature érotique|auteur=[[Boris Vian]]|éditeur=Le Livre de Poche|année=1980|page=35|section=I. Utilité d'une littérature érotique|ISBN=978-2-253-14431-1}}
 
==== [[Curzio Malaparte]], ''La Technique du coup d'État'', 1931 ====
{{Citation|
Parmi les dangers auxquels est exposé l’État moderne, un des plus graves est la vulnérabilité des Parlements. Tous les Parlements sans exception, sont plus ou moins vulnérables. L’erreur des démocraties parlementaires, c’est leur excessive confiance dans les conquêtes de la liberté, alors que rien n’est plus fragile dans l’Europe moderne. C’est une dangereuse illusion que de croire que le Parlement soit la meilleure défense de l’État contre une tentative bonapartiste, et qu’on puisse défendre la liberté par l’exercice de la liberté même, et par des mesures de police.
}}
{{Réf Livre
|titre=La Technique du coup d'État
|auteur=[[Curzio Malaparte]]
|éditeur=Grasset
|traducteur=Juliette Bertrand
|année d'origine=1931
|année=1948
|page=147
}}
 
{{Citation|
La nature particulière de l’État moderne, la complexité et la délicatesse de ses fonctions, la gravité des problèmes politiques, économiques et sociaux qu’il est appelé à résoudre, en font le lieu géométrique des faiblesses et des inquiétudes des peuples, augmentant ainsi les difficultés à surmonter pour assurer sa défense. L’État moderne est plus exposé qu’on ne croit au danger révolutionnaire.
}}
{{Réf Livre
|titre=La Technique du coup d'État
|auteur=[[Curzio Malaparte]]
|éditeur=Grasset
|traducteur=Juliette Bertrand
|année d'origine=1931
|année=1948
|page=225
}}
 
== Philosophie ==
==== [[John Stuart Mill]], ''De la liberté'', 1859 ====
{{citation|La valeur d'un État, à la longue, c'est la valeur des individus qui le composent ; et un État qui sacrifie les intérêts de ''leur'' élévation intellectuelle à un peu plus d'art administratif - ou à l'apparence qu'en donne la pratique - dans le détail des affaires ; un État qui rapetisse les hommes pour en faire des instruments dociles entre ses mains, même en vue de bienfaits, un tel État s'apercevra qu'avec de petits hommes ; rien de grand ne saurait s'accomplir, et que la perfection de la machine à laquelle il a tout sacrifié n'aboutit finalement à rien, faute de cette puissance vitale qu'il lui a plu de proscrire pour faciliter le jeu de la machine.}}
{{réf Livre|titre=De la liberté|auteur=[[John Stuart Mill]]|éditeur=Gallimard|collection=Folio|année=1990|ISBN=2-07-032536-9|page=145|}}
 
==== [[Friedrich Nietzsche]], ''[[w:Ainsi parlait Zarathoustra|Ainsi parlait Zarathoustra]]'', 1885 ====
{{citation|citation=L'État, c'est le plus froid des monstres froids. Il est froid même quand il ment ; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »}}
{{Réf Livre|titre=Ainsi parlait Zarathoustra|auteur=[[Friedrich Nietzsche]]|éditeur=Flammarion|collection=GF-Flammarion|année=1969|page=87|partie=I|chapitre=« De la nouvelle idole »|traducteur=Geneviève Bianquis|ISBN=2-08-070881-3}}
{{Réf Livre|titre=Ainsi parlait Zarathoustra|auteur=[[Friedrich Nietzsche]]|éditeur=Le Livre de Poche|collection=Les Classiques de Poche|année=1972|page=69|partie=I|chapitre=« De la nouvelle idole »|traducteur=Georges-Arthur Goldschmidt|ISBN=978-2-253-00675-6}}
 
==== [[Friedrich Engels]], ''La Guerre Civile en France'', 1891 ====
{{Citation|Mais, en réalité, l'État n'est rien d'autre qu'un appareil pour opprimer une classe par un autre, et cela, tout autant dans la république démocratique que dans la monarchie...}}
{{Réf Livre|titre=Sur la Commune de Paris|auteur=Marx, Engel, Lénine|éditeur=Les Éditions du Progrès|année=1971|page=19|section=[http://www.marxists.org/francais/engels/works/1891/03/fe18910318.htm#sdfootnote3anc Introduction à ''La Guerre Civile en France'', 1891]}}
 
==== [[Paul Valéry]], ''La France veut la liberté'', 1938 ====
{{Citation|citation=Si l'État est fort, il nous écrase ; s'il est faible, nous périssons}}
{{Réf Livre|titre=La France veut la liberté|auteur=[[Paul Valéry]]|éditeur=Plon|année=1938|page=xxiv}}
 
==== [[Jacques Guigou]], ''L'institution résorbée'', 2001 ====
{{Citation|citation=Avec la fin du cycle historique de la modernité, avec l’épuisement de la contradiction capital-travail, tend également à disparaître le vaste processus d’autonomisation d’une sphère spécifique de l’action politique, celle de l’État, du pouvoir d’État : État-empire, État-royal tout d’abord, puis État-nation, puis État-providence-démocratique et État-ouvrier-bureaucratique.}}
{{Réf Livre|titre=L'institution résorbée|auteur=[[Jacques Guigou]]|éditeur=l'impliqué|année=2001|page=6|ISBN=2-906623-09-01}}
}}
 
==== [[Max Weber]], ''Le Savant et le Politique'', 1919 ====
{{citation|citation=Il faut concevoir l’État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d’un territoire déterminé […], revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence physique légitime.
|original=Staat ist diejenige menschliche Gemeinschaft, welche innerhalb eines bestimmten Gebietes […] das Monopol legitimer physischer Gewaltsamkeit für sich (mit Erfolg) beansprucht.|langue=de}}