Différences entre versions de « Thomas Mann »

1 502 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
an
m (clean up, remplacement: oeu → œu avec AWB)
(an)
[[Fichier:Thomas Mann 1937.jpg|thumb|{{w|Thomas Mann}} en 1937.]]
'''{{w|Thomas Mann}}''', né le {{cat|Naissance en 1875|6 juin 1875}} à {{w|Lübeck}} et décédé le {{cat|Décès en 1955|12 août 1955}} à {{w|Zurich}}, est un écrivain {{cat|Personnalité allemande|allemand}}, {{cat|lauréat du Prix Nobel de littérature}} en 1929. Il grandit à {{w|Munich}} où il fit ses premières armes dans le milieu littéraire. Écrivain de la décadence, son œuvre est empreinte d'autobiographie et dépeint une bourgeoisie allemande qu'il connaît intimement. Il compte parmi ses créations les plus célèbres {{w|Les Buddenbrook : Le déclin d'une famille|''Les Buddenbrook''}} (1901), {{w|La Mort à Venise (nouvelle)|''La Mort à Venise''}} (1913) et ''{{w|La Montagne magique}}'' (1924). Par suite de la montée du nazisme, il se réfugia aux [[États-Unis]] en 1938 et ne retourna s'installer en [[Europe]] que quatorze ans plus tard.
 
== ''Tonio Kröger'' (1903) ==
{{citation|citation=Il se livra tout entier à la puissance qui lui apparaissait comme la plus élevée sur terre, au service de laquelle il se sentait appelé, qui lui promettait la grandeur et la réputation : la puissance de l'esprit et du verbe qui règne en souriant sur la vie inconsciente et muette. Il se donna à elle avec sa juvénile passion ; elle le récompensa par tout ce qu'il est en son pouvoir de donner, et lui prit impitoyablement tout ce qu'elle a coutume de prendre en échange.}}
{{Réf Livre|titre=Tonio Kröger
|auteur=Thomas Mann
|éditeur=Stock
|page=73
|année=1903 ; traduction 1923
|traducteur=Félix Bertaux, Charles Sigwalt et Geneviève Maury
|collection=Le Livre de Poche biblio 2005
|ISBN=978-2-253-00269-7}}
 
{{citation|citation=On est toujours suffisamment bohème intérieurement quand on est un artiste.}}
{{Réf Livre|titre=Tonio Kröger
|auteur=Thomas Mann
|éditeur=Stock
|page=83
|année=1903 ; traduction 1923
|traducteur=Félix Bertaux, Charles Sigwalt et Geneviève Maury
|collection=Le Livre de Poche biblio 2005
|ISBN=978-2-253-00269-7}}
 
== ''{{w|La Montagne magique}}'' (''{{lang|de|Der Zauberberg}}'', {{w|1924 en littérature|1924}}) ==
{{citation|Les deux types d'écrivains de Th. Mann : le martyr et le représentant. Et être le martyr de la représentation ? C'est une variante possible et lui, Th. Mann, pourrait en être un excellent représentant.}}
{{Réf Livre|titre=L'Ultime Auberge|auteur=Imre Kertész|éditeur=Actes Sud|année=2015|page=236}}
 
{{citation|Cette joie qu'il éprouve dans la peine prend la forme d'une '''''Sehnsucht''''', d'un '''lancinant désir''' de partager la vie des gens dépourvus des préoccupations qui sont les siennes.}}
{{Réf Livre|titre=Tonio Kröger|auteur=Armand Nivelle pour l'introduction|éditeur=Stock|année=1995|page=22|collection=Le Livre de Poche biblio 2005
|ISBN=978-2-253-00269-7}}
 
[[Fichier:Thomas Mann signature.svg|vignette|gauche|Signature]]
129

modifications