Différences entre versions de « Samuel Beckett »

m
aucun résumé de modification
m
m
[[Fichier:Samuel Beckett, Pic, 1.jpg|thumb|Samuel Beckett en 1977.]]
'''[[w:Samuel Beckett|Samuel Beckett]]''' (Foxrock, près de Dublin, {{Date|13|avril|1906}} - Paris, {{Date|22|décembre|1989}}) est un écrivain, poète et dramaturge irlandais d'expression anglaise et française.
 
 
 
== ''[[w:L'Innommable|L'Innommable]]'', 1953 ==
 
{{citation|citation=Ces Murphy, Molloy, et autres Malone, je n'en suis pas dupe. Ils m'ont fait perdre mon temps [...] Ils n'ont pas souffert mes douleurs, leurs douleurs ne sont rien, à côté des miennes, rien qu'une petite partie des miennes, celle dont je croyais pouvoir me détacher, pour la contempler.}}
 
{{Réf Livre
|titre=L'Innommable
 
{{citation|citation=Les larmes ruissellent le long de mes joues sans que j'éprouve le besoin de cligner les yeux. Qu'est-ce qui me fait pleurer ainsi ? De temps en temps. Il n'y a rien ici qui puisse m'attrister. C'est peut-être de la cervelle liquéfiée.}}
 
{{Réf Livre
|titre=L'Innommable
 
== ''[[w:Fin de partie|Fin de partie]]'', 1957 ==
 
{{citation|1=
{{Personnage|Hamm}} : Quelle heure est-il ? <br />
{{Personnage|Clov}} : Zéro.
}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Fin de partie|Fin de partie]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1957|1957]]|page=18|ISBN=2-7073-0070-5}}
 
{{Personnage|Clov}} : Je ne connais pas la combinaison du buffet.
}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Fin de partie|Fin de partie]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1957|1957]]|page=22|ISBN=2-7073-0070-5}}
 
{{Personnage|Clov}} : Signifier ? Nous, signifier ! ''(Rire bref.)'' Ah elle est bonne !
}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Fin de partie|Fin de partie]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1957|1957]]|page=49|ISBN=2-7073-0070-5}}
 
{{Personnage|Hamm}} : À me donner la réplique.
}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Fin de partie|Fin de partie]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1957|1957]]|page=81|ISBN=2-7073-0070-5}}
 
{{Personnage|Hamm}} : Eh bien, va l'exterminer.
}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Fin de partie|Fin de partie]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1957|1957]]|page=103|ISBN=2-7073-0070-5}}
 
 
{{citation|citation=Oh le beau jour encore que ça aura été, encore un ! ''(Un temps.)'' Malgré tout. ''(Fin de l'expression heureuse.)'' Jusqu'ici.}}
 
{{Réf Livre|titre=[[w:Oh les beaux jours|Oh les beaux jours]]|auteur=Samuel Beckett|éditeur=Les Éditions de Minuit|année=[[w:1963|1963]]|page=56|ISBN=2-7073-0055-1}}
 
== ''[[w:Premier Amour (Beckett)|Premier Amour]]'', 19531946 ==
 
{{citation|citation=Je sentais l’âme qui s’ennuie vite et n’achève jamais rien, qui est de toutes peut-être la moins emmerdante. }}
 
{{Réf Livre
|titre=Premier Amour
 
{{citation|citation=Ce qui fait le charme de notre pays, à part bien entendu le fait qu’il est peu peuplé, malgré l’impossibilité de s’y procurer le moindre préservatif, c’est que tout y est à l’abandon sauf les vieilles selles de l’histoire. }}
 
{{Réf Livre
|titre=Premier Amour
 
== Citations sur Beckett ==
{{citation|Je viens d'un coin d'europeEurope où les débordements, le débraillé, la confidence, l'aveu immédiat, non sollicité, impudique est de rigueur, où l'on connaît tout de tous, où la vie en commun se ramène à un confessionnal public, où le secret précisément est inimaginable et où la volubilité confine au délire.<br><br>
 
{{citation|Je viens d'un coin d'europe où les débordements, le débraillé, la confidence, l'aveu immédiat, non sollicité, impudique est de rigueur, où l'on connaît tout de tous, où la vie en commun se ramène à un confessionnal public, où le secret précisément est inimaginable et où la volubilité confine au délire.<br><br>
Cela seul suffirait à expliquer pour quoi je devais subir la fascination d'un homme surnaturellement discret.}}
{{Réf Livre|titre= Exercices d'admiration|auteur=[[Emil Cioran]]|chapitre=Beckett, écrit en 1976|éditeur= Gallimard|collection=Arcades|année= 1986|page= 100}}
 
{{citation|Je le crois aussi volontaire qu'un fanatique. Même si le monde croulait, il n'abandonnerait pas le travail en cours ni ne changerait de sujet. Dans les choses essentielles, il est certainement ininfluençable. Pour tout le reste, pour l'inessentiel, il est sans défense, problablementprobablement plus faible que nous tous, plus faible même que ses personnages...}}
{{Réf Livre|titre= Exercices d'admiration|auteur=Emil Cioran|chapitre=Beckett, écrit en 1976|éditeur= Gallimard|collection=Arcades|année= 1986|page= 107}}
 
{{Citation|citation=Cet humour lugubre (…) que les années 1950-1970, par excès de rationalisme, ont qualifié d’absurde, est enseigné dans les écoles françaises sans le mot essentiel : ''irlandais''.}}
{{réf Livre|auteur=Charles Dantzig|titre=Dictionnaire égoïste de la littérature française|éditeur=Grasset|année=2005|page=93}}
 
{{Citation|citation=Beckett est un faux maigre. Il est drôle, habile, lourd. Parfois rabâcheur, gâtant certains passages, ceux où il a dû se trouver le plus drôle. Cet austère n’est pas dépourvu de complaisance. Il a des moments de sous-écrit surécrits, mais l’ironie le sauve de l’affectation. }}
{{Citation|citation=Beckett est un faux maigre.
Il est drôle, habile, lourd. Parfois rabâcheur, gâtant certains passages, ceux où il a dû se trouver le plus drôle. Cet austère n’est pas dépourvu de complaisance. Il a des moments de sous-écrit surécrits, mais l’ironie le sauve de l’affectation. }}
{{réf Livre|auteur=Charles Dantzig|titre=Dictionnaire égoïste de la littérature française|éditeur=Grasset|année=2005|page=95}}
 
 
{{DEFAULTSORT:Beckett, Samuel}}
 
[[Catégorie:Dramaturge]]
[[Catégorie:Dramaturge du Théâtre de l'absurde]]