« Michel Houellebecq » : différence entre les versions

1 115 octets ajoutés ,  il y a 5 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
|année d'origine=2015
|page=116}}
 
{{citation|
Ce qui est extraordinaire chez [[François Bayrou|Bayrou]], ce qui le rend irremplaçable, poursuivit Tanneur avec enthousiasme, c'est qu'il est parfaitement stupide, son projet politique s'est toujours limité à son propre désir d'accéder par n'importe quel moyen à la « magistrature suprême », comme on dit ; il n'a jamais eu, ni feint d'avoir la moindre idée personnelle ; à ce point, c'est tout de même rare. Ça en fait l'homme politique idéal pour incarner la notion d'humanisme, d'autant qu'il se prend pour [[Henri IV]], et pour un grand pacificateur du dialogue interreligieux ; il jouit d'ailleurs d'une excellente cote auprès de l'électorat catholique, que sa bêtise rassure. C'est exactement ce dont a besoin Ben Abbes, qui souhaite avant tout incarner un nouvel humanisme, présenter l'islam comme la forme achevée d'un humanisme nouveau, réunificateur, et qui est d'ailleurs parfaitement sincère lorsqu'il proclame son respect pour les trois religions du Livre.
}}
{{Réf Livre
|titre=Soumission
|auteur=Michel Houellebecq
|éditeur=Flammarion
|année=2015
|page=152
}}
 
 
Utilisateur anonyme