Différences entre versions de « Gilbert Keith Chesterton »

Ajout de citations de "A bâtons rompus"
m (mise en page)
(Ajout de citations de "A bâtons rompus")
|ISBN=978-2-915988-28
|page=221
}}
 
== ''À bâtons rompus, propos débridés'', 2010 ==
{{citation|
Je n'ai aucun goût personnel pour la discipline excessive ou pour la répression ; c'est pourquoi je n'ai jamais écrit de roman sur l'Utopie, contrairement à la quasi-totalité de la race humaine pécheresse qui, de notre temps, a écrit n'importe quoi. Utopie me paraît toujours signifier discipline excessive plutôt qu'émancipation, répression plutôt que développement.
}}
{{Réf Livre
|titre=À bâtons rompus, propos débridés
|auteur=Gilbert Keith Chesterton
|éditeur=L'Age d'Homme
|traducteur=Maurice Le Péchoux
|chapitre=V, à propos de la radiodiffusion
|année=2010
|ISBN=978-2-8251-4011-6
|page=33
}}
 
{{citation|
Mais depuis qu'il est tellement à la mode de s'emparer d'une lubie et de la présenter comme une mesure sociale, je ne vois pas pourquoi je n'en suggérerais pas une que je crois être beaucoup plus sensée que la plupart. Je crois devoir suggérer qu'une société vraiment raisonnable, au lieu de continuer de développer ces communications envahissantes devrait plutôt les restreindre, en les limitant à ceux qui ne peuvent vraiment pas s'en passer.
}}
{{Réf Livre
|titre=À bâtons rompus, propos débridés
|auteur=Gilbert Keith Chesterton
|éditeur=L'Age d'Homme
|traducteur=Maurice Le Péchoux
|chapitre=V, à propos de la radiodiffusion
|année=2010
|ISBN=978-2-8251-4011-6
|page=34, 35
}}
 
{{citation|
On dit que les gouvernements modernes rendent la vie plus sûre et que l'on peut très facilement introduire une réclamation. Mais il est du moins certain que les gouvernements modernes rendent plus sûre la vie des classes dirigeantes et jamais, dans toute l'histoire du monde, gouverner n'a présenté moins de risques.
}}
{{Réf Livre
|titre=À bâtons rompus, propos débridés
|auteur=Gilbert Keith Chesterton
|éditeur=L'Age d'Homme
|traducteur=Maurice Le Péchoux
|chapitre=IX, à propos du pilori
|année=2010
|ISBN=978-2-8251-4011-6
|page=82
}}
 
{{citation|
En d'autres termes, quand nous considérons ce que les hommes ont fait, nous regardons ce qu'ils ont choisi de faire. Mais quand nous considérons ce qu'ils feront, il n'est pas possible de tenir compte de ce qu'ils choisiront de faire. Nous pouvons seulement examiner ce qu'ils doivent faire. À moins que ce soit quelque chose d'inévitable, nous ne pouvons prévoir ce que ce sera. Et ainsi notre prédiction, qu'elle soit vraie ou fausse, ne peut envisager la société humaine que sous son côté servile. Pour autant que la génération suivante soit libre, elle est libre de contrecarrer notre prophétie.
}}
{{Réf Livre
|titre=À bâtons rompus, propos débridés
|auteur=Gilbert Keith Chesterton
|éditeur=L'Age d'Homme
|traducteur=Maurice Le Péchoux
|chapitre=XXIII, à propos des l'archéologie
|année=2010
|ISBN=978-2-8251-4011-6
|page=145, 146
}}