Différences entre versions de « Simone Weil »

3 200 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
Ajout de citations "Note sur la suppression générale des partis politiques"
(→‎L'Enracinement, 1949 : Ajout d'une citation)
(Ajout de citations "Note sur la suppression générale des partis politiques")
 
== Citations de Simone Weil ==
==== ''Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale'', 1934 ====
 
{{citation|citation=Le mot de révolution est un mot pour lequel on tue, pour lequel on meurt, pour lequel on envoie les masses populaires à la mort, mais qui n'a aucun contenu.}}
}}
 
==== ''ConditionsNote premièressur d'unla suppression générale travaildes nonpartis servilepolitiques'', 19421940 ====
{{citation|
La démocratie, le pouvoir du plus grand nombre, ne sont pas des biens. Ce sont des moyens en vue du bien, estimés efficaces à tord ou à raison.
}}
{{Réf Livre
|titre=Note sur la suppression générale des partis politiques
|auteur=Simone Weil
|éditeur=Flammarion
|collection=Climats
|année=2017
|année d'origine=1940
|ISBN=978-2-0814-0874-6
|page=21
}}
 
{{citation|
Si des individus passionnés, enclins par la passion au crime et au mensonge, se composent de la même manière en un peuple véridique et juste, alors il est bon que le peuple soit souverain. Une constitution démocratique est bonne si d'abord elle accomplit dans le peuple cet état d'équilibre, et si ensuite seulement elle fait en sorte que les vouloirs du peuple soient exécutés. Le véritable esprit de 1789 consiste à penser, non pas qu'une chose est juste parce que le peuple la veut, mais qu'à certaines conditions le vouloir du peuple a plus de chances qu'aucun autre vouloir d'être conforme à la justice.
}}
{{Réf Livre
|titre=Note sur la suppression générale des partis politiques
|auteur=Simone Weil
|éditeur=Flammarion
|collection=Climats
|année=2017
|année d'origine=1940
|ISBN=978-2-0814-0874-6
|page=23, 24
}}
 
{{citation|
Pour apprécier les partis politiques selon le critère de la vérité, de la justice, du bien public, il convient de commencer par en discerner les caractères essentiels. <br />
On peut en énumérer trois : <br />
Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective.<br />
Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée de chacun des êtres humains qui en sont membres. <br />
La première fin, et, en dernière analyse, l'unique fin de tout parti politique est sa propore croissance, et cela sans aucune limite.
}}
{{Réf Livre
|titre=Note sur la suppression générale des partis politiques
|auteur=Simone Weil
|éditeur=Flammarion
|collection=Climats
|année=2017
|année d'origine=1940
|ISBN=978-2-0814-0874-6
|page=28
}}
 
{{citation|
Les partis sont des organismes publiquement, officiellement constitués de manière à tuer dans les âmes le sens de la vérité et de la justice.
}}
{{Réf Livre
|titre=Note sur la suppression générale des partis politiques
|auteur=Simone Weil
|éditeur=Flammarion
|collection=Climats
|année=2017
|année d'origine=1940
|ISBN=978-2-0814-0874-6
|page=33
}}
 
{{citation|
Presque partout - et même souvent pour des problèmes purement techniques - l'opération de prendre parti, de prendre position pour ou contre, s'est substituée à l'opération de la pensée. <br />
C'est là une lèpre qui a pris origine dans les milieux politiques, et s'est étendue, à travers tout le pays, presque à la totalité de la pensée. <br />
Il est douteux qu'on puisse remédier à cette lèpre, qui nous tue, sans commencer par la suppression des partis politiques.
}}
{{Réf Livre
|titre=Note sur la suppression générale des partis politiques
|auteur=Simone Weil
|éditeur=Flammarion
|collection=Climats
|année=2017
|année d'origine=1940
|ISBN=978-2-0814-0874-6
|page=54, 55
}}
 
=== ''Conditions premières d'un travail non servile'', 1942 ===
{{citation|citation=Ce vide pesant fait beaucoup souffrir. Il est sensible même à beaucoup de ceux dont la culture est nulle et l'intelligence faible. Ceux qui, par leur condition, ne savent pas ce que c'est ne peuvent pas juger équitablement les actions de ceux qui le supportent toute leur vie. Il ne fait pas mourir, mais il est peut-être aussi douloureux que la faim. Peut-être davantage. Peut-être il serait littéralement vrai de dire que le pain est moins nécessaire que le remède à cette douleur.<br />
Il n'y a pas le choix des remèdes. Il n'y en a qu'un seul. Une seule chose rend supportable la monotonie, c'est une lumière d'éternité ; c'est la beauté.}}
|page=66}}
 
 
==== ''La Pesanteur et la Grâce'', 1947 ====
 
==== ''La Pesanteur et la Grâce'', 1947 ====
 
{{citation|citation=Le temps est une image de l'éternité, mais c'est aussi un ersatz de l'éternité.}}
|page=274}}
 
==== ''[[w:L'Enracinement|L'Enracinement]]'', 1949 ====
[[Fichier:L'enracinement, Simone Weil, Gallimard.jpg|vignette|L'Enracinement]]
{{citation|citation=Un homme qui serait seul dans l'univers n'aurait aucun droit, mais seulement des obligations.}}
}}
 
==== ''La Condition ouvrière'', 1951 ====
 
{{citation|Jamais en aucun cas je ne consentirai à juger convenable pour un de mes semblables, quel qu'il soit, ce que je juge moralement intolérable pour moi-même.}}
 
 
==== ''Mon dialogue avec Simone Weil'', 1984 ====
 
{{citation|L'Église commet un abus de pouvoir quand elle prétend contraindre l'amour et l'intelligence à prendre son langage pour norme. Cet abus de pouvoir ne procède pas de Dieu. Il vient de la tendance naturelle de toute collectivité, sans exception, aux abus de pouvoir.}}
|page=172}}
 
==== ''Écrits historiques et politiques'' ====
{{Citation|Peut-on dire que nous avons apporté la culture aux Arabes, eux qui ont conservé pour nous les traditions grecques pendant le moyen âge ?
}}
|page=64}}
 
==== Citation rapportée ====
{{citation|citation=On ne peut pardonner que ce que l'on peut punir.}}
{{Réf Livre|auteur=Guillemette de Sairigné|éditeur=Robert Laffont/bouquins/segher|titre=Mille pardons|année=2010|page=[http://books.google.fr/books?id=19DHg9QpbqkC&pg=PT80&lpg=PT80&dq=simone+weil+%22on+ne+peut+pardonner%22+ce+qu%27on+ne+peut+punir&source=bl&ots=4MTQgeu4Uy&sig=ngBBfmw_PaEEQDl6CFCk4vlkj80&hl=fr&sa=X&ei=DJRaU8rpNaOP0AXZ0oHoDg&ved=0CDwQ6AEwAQ#v=onepage&q=simone%20weil%20%22on%20ne%20peut%20pardonner%22%20ce%20qu'on%20ne%20peut%20punir&f=false (lire en ligne)]|ISBN=978-2221112755}}
 
== Citations sur Simone Weil ==
==== [[François Cheng]] ====
{{citation|
Méditant avec vous sur l'âme, il me paraît impossible de ne pas vous parler de Simone Weil, cette figure d'absolu qui a traversé en l'éclairant le sombre {{s-|XX|e}}. Vie complexe, intense, qui a embrassé, en une brève existence, les multiples aspects de la réalité humaine. Pourtant, si je dois tenter de résumer son destin, j'oserais la formule suivante : un cheminement vers l'âme. C'est dire que sa vie a été une incessante quête de l'essentiel.
 
 
==== [[René Girard]] ====
{{citation|
A vrai dire, je pense que c'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles Simone Weil n'est pas à la mode actuellement, parce qu'elle se situe au sens contraire du fidéisme contemporain. Ainsi des gens comme Maurice Clavel, derrière Foucault, un certain Kantisme, proclament que la foi se défend malgré tous les savoirs. Chez Simone Weil, la qualité de sa foi et son intellectualisme apparaissent d'une puissance absolument gigantesque. D'aucuns ont l'impression que cette attitude est dépassée. À mon avis, non. Simone Weil pourrait constituer une ressource prodigieuse face à ce fidéisme.
}}
 
==== François L'Yvonnet ====
{{citation|
« Il me parait impossible d'imaginer pour l'Europe une renaissance qui ne tienne pas compte des exigences que Simone Weil a définies dans ''[[w:L'Enracinement|l'Enracinement]]'' », c'est en ces termes qu'[[Albert Camus]] dont on célèbre en 2013 le centenaire de la naissance, annonçait en 1949 la publication posthume de la dernière œuvre de Simone, restée inachevée.