Différences entre les versions de « Création »

3 octets ajoutés ,  il y a 4 ans
aucun résumé de modification
 
 
== [[Kama Sywor Kamanda]], ''Au-delà de Dieu, au-delà des chimères'', 2007 ==
{{citation|citation=La création inédite est un acte délibéré de remise en cause de la société. Tout créateur est un provocateur. Innover, c'est contester. Celui qui raisonne toujours juste finit par se rendre insupportable aux yeux des médiocres et des hypocrites.}}{{Réf Livre|titre=Au-delà de Dieu, au-delà des chimères. Essai |auteur=[[Kama Sywor Kamanda]]|éditeur=L'Age d'Homme|année=2007|page=25}}
{{Réf Livre|titre=Au-delà de Dieu, au-delà des chimères. Essai |auteur=[[Kama Sywor Kamanda]]|éditeur=L'Age d'Homme|année=2007|page=25}}
 
== [[Anaïs Nin]], ''Henry et June — Les cahiers secrets'', 1986 ==
''' Août (1932) '''
{{Citation|citation=La longueur de ses lettres, vingt à trente pages, reflète bien son envergure. Son torrent m'emporte avec violence. Je désire être seulement une femme. Non pas écrire des livres, ni affronter directement le monde, mais vivre par transfusions sanguines littéraires. Me tenir derrière Henry, le nourrir. Me reposer de toute création, de toute tentative de m'affirmer.}} {{Réf Livre|titre=Henry et June — Les cahiers secrets|auteur=[[Anaïs Nin]]|éditeur=Stock|traducteur=Béatrice Commengé|année=2007|année d'origine=1986|page=261|section=Août (1932)|ISBN=978-2-234-05990-0}}
{{Réf Livre|titre=Henry et June — Les cahiers secrets|auteur=[[Anaïs Nin]]|éditeur=Stock|traducteur=Béatrice Commengé|année=2007|année d'origine=1986|page=261|section=Août (1932)|ISBN=978-2-234-05990-0}}
 
== [[Marie d'Agoult]], ''Nélida'', 1866 ==
{{Citation|citation=— Et pourquoi voulez-vous que je m'irrite de ce qui se fait, se dit et se pense, là où je ne me soucie pas d'être ? Ditdit Ewald à Guermann dans une discussion souvent renouvelée depuis la soirée de la taverne. Que m'importe à moi, je vous prie, cette espèce de prison dorée que vous appelez le monde, quand je possède de droit divin la création tout entière, avec tout ce qu'elle renferme de visible à mon œil et d'appréciable à mon intelligence ?}}
{{Réf Livre|titre=Nélida|auteur=[[Marie d'Agoult]]|éditeur=Calmann-Lévy|année=2010|année d'origine=1866|page=287|partie=Quatrième partie|chapitre=XXVI|ISBN=978-2-7021-4127-4}}
 
 
== [[Charles Baudouin]], ''L'Œuvre de [[Carl Gustav Jung|Jung]] et la psychologie complexe'', 1963 ==
{{citation|citation=Depuis [[Sigmund Freud|Freud]], qui a salué lui aussi dans les grands poètes — Sophocle ou [[William Shakespeare|Shakespeare]] — ses maîtres et de grands connaisseurs avant lui de l'inconscient et singulièrement du complexe d'Œdipe, il existe une psychanalyse de l'art. [...] les études d'inspiration freudienne ont paru, à tort ou à raison, animées de la maligne pensée de réduire les grandes œuvres du génie humain à de magnifiques camouflages des accidents de la sexualité infantile de leurs auteurs, ce qui est tout de même un peu court. [[Carl Gustav Jung|Jung]] ne conteste nullement, ni la légitimité de ces investigations, ni la validité de leurs résultats. Mais il s'oppose [...] au parti pris ''réductif''. Il ne veut pas qu'on entende réduire la création d'art à l'incident infantile dont elle porte effectivement les traces.}}{{Réf Livre|titre=L'Œuvre de [[Carl Gustav Jung|Jung]] et la psychologie complexe|auteur=[[Charles Baudouin]]|éditeur=Payot & Rivages|collection=Petite Bibliothèque Payot|année=2002|année d'origine=1963|page=135|partie=I. Idées directrices|chapitre=IV. Prométhé et Epiméthée|section=Psychologie et poésie|ISBN=2-228-89570-9}}
{{Réf Livre|titre=L'Œuvre de [[Carl Gustav Jung|Jung]] et la psychologie complexe|auteur=[[Charles Baudouin]]|éditeur=Payot & Rivages|collection=Petite Bibliothèque Payot|année=2002|année d'origine=1963|page=135|partie=I. Idées directrices|chapitre=IV. Prométhé et Epiméthée|section=Psychologie et poésie|ISBN=2-228-89570-9}}
 
{{citation|citation=[[Carl Gustav Jung|Jung]] distingue, pour un auteur, deux manières de créer : la manière psychologique et la manière visionnaire. De la première, le roman dit psychologique, où les faits s'enchaînent selon des suites de mobiles compréhensibles, est l'exemple le plus simple. Dans la seconde, les images surgissent avec la violence impérieuse et l'apparente incohérence de certains rêves.}}
134

modifications