Ouvrir le menu principal

Modifications

430 octets supprimés ,  il y a 2 ans
m
{{citation|citation=Ce « ronronnement suprême de plaisir produit par l'impact d'une pensée voluptueuse qui est une autre façon de définir l'art authentique », [[Vladimir Nabokov|Nabokov]] le nomme aussi « frisson ». A cet égard, ne jamais oublier que le mot se dit en italien ''capriccio'', d'où « caprice », fantaisie, liberté.}}
{{Réf Livre|titre=Littératures|auteur=[[Vladimir Nabokov]]|éditeur=Robert Laffont|année=2010|année d'origine=1980|page=XXX|collection=Bouquins|partie=|section=Préface de Cécile Guilbert — Les ruses du professeur Nabokov}}
 
==== [[Jacques Guigou]], ''Des publicistes du symbole'', 2011 ====
Toujours lié aux puissances étatiques et aux rapports de domination, l’art intervient pour compenser une perte, une séparation, un éloignement de la communauté humaine avec sa vie immédiate et avec ses biotopes naturels.
{{Réf Livre|titre=Des publicistes du symbole|auteur=Jacques Guigou|éditeur=L'impliqué|année=2011|page=8|ISBN=978-2-906623-17-0}}
 
=== Essai ===
2 598

modifications