Différences entre versions de « Paris »

651 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
Dugain +1
(Correction d'une citation)
(Dugain +1)
Balise : Éditeur de source 2017
{{citation|citation=Je me souvenais du vieux proverbe : « Quand le bon Dieu s'ennuie dans le ciel, il ouvre la fenêtre , et regarde les boulevarts de Paris. » Il me sembla seulement qu'il y avait plus de gendarmerie qu'il n'en fallait pour un jour de joie innocente.|précisions=Orthographe d'origine.}}{{Réf Livre|titre=De la France|auteur=Heinrich Heine|éditeur= Eugène Renduel|année=183|page=118}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2014|mois=avril|jour=23}}
 
 
==== [[Pierre Bourgeade]], ''Les Parisiens'', 1983 ====
{{Citation|citation=Son regard méditatif s'était posé sur les bouts carrés de ses bottines. Laissés-pour-compte ''nebeneinander'' d'un copain chic. Il comptait les sillons du cuir crevassé dans lequel le pied d'un autre s'était niché au chaud. Pied qui frappe le sol avec l'arrogance d'un pontife. Pied que j'aversionne. Mais quel n'était pas ton ravissement de voir que tu pouvais mettre le soulier d'Esther Osvalt : c'est à Paris que je l'ai connue. ''Tiens, quel petit pied !'' Ami solide, âme fraternelle : amour à la [[Oscar Wilde|Wilde]] qui n'ose pas dire son nom.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=[[James Joyce]]|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Folio|année=1957|année d'origine=1922|page=78|ISBN=2-07-040018-2}}
 
 
==== [[Jules Renard]], ''Journal, 1887-1910'', 1925 ====
==== [[Philippe Djian]], ''Lent dehors'', 1991 ====
{{citation|C'est une soirée très parisienne, avec de jolies femmes qui ne baissent pas les yeux. Mon mépris pour cette ville ne concerne pas les femmes. Ni les cafés. Ni les rues au petit matin. Ni la tombée de la nuit.}}{{Réf Livre|titre= Lent dehors|auteur=[[Philippe Djian]]|éditeur= Folio|année= 1993|page= 436|année d'origine=1991}}
 
==== [[Marc Dugain]], ''Ils vont tuer Robert Kennedy'', 2017 ====
{{citation|
Paris, comme beaucoup d'autres métropoles, se laisse désirer en infligeant au visiteur la traversée d'interminables banlieues. Chacun y entretient une dignité entamée par une architecture regrettable qui, par endroits, intellectualise son propre échec. Je n'avais jamais vu une telle concentration d'indigence sauf peut-être dans certaines réserves indiennes, plus petites et tellement plus désolées.
}}
{{Réf Livre
|titre=Ils vont tuer Robert Kennedy
|auteur=[[Marc Dugain]]
|éditeur=Gallimard
|collection=nrf
|année=2017
|isbn=978-2-07-269710-4
|page=64
}}
 
== Médias ==