« L'Incorrigible » : différence entre les versions

674 octets ajoutés ,  il y a 4 ans
m
→‎Dialogues remarquables : Correction d'un dialogue
Balise : Éditeur de wikicode 2017
m (→‎Dialogues remarquables : Correction d'un dialogue)
 
{{citation|citation=
{{personnage|Victor Vauthier}} : Dur,Hélène. trèsToi. durToi ! Cinq heures d'avion, six heures de chameau, huit heures de train, j'arrive d'Addis-Abebaici !<br />
{{personnage|Hélène}} : JeBeh saisoui ton avocat m'a dit. […] Tu as reçu mes colis ?!<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : Et avec ton tailleur bleu. Tu penses à tout.<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : Oui.. Vois-tu l'homme ne vit pas seulement de conserves ! Durant ces années j'ai longuement réfléchi. Je me suis dit : Victor qu'as tu fais de ta jeunesse ? Après quelles chimères cours-tu ? À vouloir saisir l'insaisissable, ne risques-tu pas de perdre l'essentiel ? Jetteras-tu enfin l'ancre, vieux coureur de savane ?
{{personnage|Hélène}} : Non. pas à tout. Je ne pensais pas te trouver dans ma baignoire.<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : J'en avais besoin. Dur, très dur ! Cinq heures d'avion, six heures de chameau, huit heures de train, j'arrive d'Addis-Abeba !<br />
{{personnage|Hélène}} : Je sais ton avocat m'a prévenu. Au fait, tu as reçu mes colis ?<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : Oui, j'te remercie. Mais, vois-tu, l'homme ne vit pas uniquement de conserves ! Durant ces trois mois, j'ai longuement réfléchi.<br />
{{personnage|Hélène}} : Et ça a donné quoi ?<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : Oui.. Vois-tu l'homme ne vit pas seulement de conserves ! Durant ces années j'ai longuement réfléchi. Je me suis dit : Victor qu'as tu fais de ta jeunesse ? Après quelles chimères cours-tu ? À vouloir saisir l'insaisissable, ne risques-tu pas de perdre l'essentiel ? Jetteras-tu enfin l'ancre, vieux coureur de savane ? Dis-donc, qu'est-ce que c'est que ces fringues ?<br />
{{personnage|Hélène}} : Si ce sont les tiennes que tu cherches, elles sont dans ta valise.<br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : J'ai compris. Va, cheminot, chemine le ventre creux.
|précisions=Hélène, une ancienne maitresse, surprend Victor dans la baignoire de son hôtel particulier Avenue Foch qu'il compte d'ailleurs utiliser pour arnaquer un couple d'ambassadeurs américains
}}
{{personnage|Camille}} : J'absoudrais un étranger de me sortir un tel sophisme… mais toi ! Toi, le compagnon de l'ermite, le témoin du sage ! Toi qui aurais pu être mon disciple si tu n'étais pas que fantasme et courant d'air… <br />
{{personnage|Victor Vauthier}} : J'ai rencontré Freddy ! <br />
{{personnage|Camille}} : Freddy ! (ricanement) Freddy, Mauricette, Totor, Juju… Tes relations sont à l'image de ta vie : navrantes et vaines ! Voilà vingt ans que tu te gaspilles entre les hippodromes et les alcôves ! Tu abolis le temps. Faut s'emmerder Victor si on veut faire durer le temps. Moi je peux me regarder des heures dans la glace. Je dégage un ennui épouvantable ! Le teint cireux, les dents jaunes, l'œil glauque… Ajoute à ça des bourdonnements d'oreille et un grand chagrin d'amour, crois-moi ça fait les heures longues ! Toi tu n'oses même pas te regarder puisque tu es gai ! Donc frivole ! Donc inconséquent ! Victor ta vietu est une bulle, elleta vie court comme une eau vive ! Faut dire que la mienne fuit comme un vieux robinet.
}}
 
2

modifications