Différences entre les versions de « Traité d'athéologie »

(ISBN corrigé)
Balise : Éditeur de source 2017
|page=21}}
 
{{citation|J’aiJ'ai souvent vu ''Dieu'' dans mon existence. Là, dans ce désert mauritanien [...], dans un sanctuaire consacré à Ganesh ; dans la synagogue du quartier du ghetto, à Venise [...] ; à Palerme, au couvent des Capucins [...] }}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=23}}
 
{{citation|Quand la croyance fâche avec l’immanencel'immanence, donc soi, l’athéismel'athéisme réconcilie avec la terre, l’autrel'autre nom de la vie.}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=23}}
 
{{citation|Plutôt la foi qui apaise que la raison qui soucie – même au prix d’und'un perpétuel infantilisme mental : voilà une opération de passe-passe métaphysique à un coût monstrueux !}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=27}}
 
{{citation|Pas de haine pour l’agenouillél'agenouillé, mais une certitude de ne jamais pactiser avec ceux qui les invitent à cette position humiliante et les y entretiennent.}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|jour=25
}}
 
 
{{citation|Tant que la religion reste une affaire entre soi et soi, après tout, il s'agit seulement de névroses, psychoses et autres affaires privées. On a les perversions qu'on peut, tant qu'elles ne mettent pas en danger ou en péril la vie d'autrui...}}
|page=69}}
 
{{citation|L'époque semble athée, mais seulement aux yeux des chrétiens ou des croyants. En fait elle est nihiliste. Les tenants d'hier et d'avant hier ont tout intérêt à faire passer le pire et la négativité contemporaine pour un produit de l'athéisme.}}
Les tenants d'hier et d'avant hier ont tout intérêt à faire passer le pire et la négativité contemporaine pour un produit de l'athéisme.}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|commentaire=
|}}
 
 
{{citation|La vieille idée persiste de l'athée immoral, amoral, sans foi ni loi éthique en vertu de quoi "si Dieu n'existe pas, alors tout est permis" (...) L'inverse me semble bien plutôt vrai : "Parce que Dieu existe, alors tout est permis...".
|page=86-87}}
 
{{citation| Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l'obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l'au-delà, l'ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l'épouse et la mère, l'âme et l'esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré...célébré…}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=103}}
 
{{citation|Les monothéismes n’aimentn'aiment pas l’intelligencel'intelligence, les livres, le savoir, la science. À cela, ils ajoutent une forte détestation pour la matière et le réel, donc toute forme d’immanenced'immanence.}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|ISBN=2-253-11557-6
|page=149}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2014|mois=janvier|jour=5}}
 
{{citation|Dans chacun de ces trois livres fondateurs, les contradictions abondent : à une chose dite correspond presque immédiatement son contraire, un avis triomphe, mais son exact opposé aussi, une valeur est prescrite, son antithèse un peu plus loin.}}
|page=235}}
 
{{citation|Le primitif subsiste dans le post-moderne, l’animall'animal persiste en l’hommel'homme, la bête demeure dans l’homol'homo sapiens...sapiens…}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=237}}
 
{{citation|L'islam est structurellement archaïque : point par point, il contredit tout ce que la philosophie des Lumières a obtenu depuis le XVIIIe siècle en Europe et qui suppose la condamnation de la superstition, le refus de l'intolérance, l'abolition de la censure, le rejet de la tyrannie, l'opposition à l'absolutisme politique, la fin de toute religion d'État, la proscription de la pensée magique, l'élargissement de toute liberté de pensée et d'expression, la promulgation de l'égalité des droits, la considération que toute loi relève de l'immanence contractuelle, la volonté d'un bonheur social ici et maintenant, l'aspiration à l'universalité du règne de la raison. Autant de refus clairement signifiés à longueur de sourate...sourate…}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=278-279}}
 
{{citation|A l’heurel'heure où se profile un ultime combat – déjà perdu… – pour défendre les valeurs des Lumières contre les propositions magiques, il faut promouvoir une laïcité post-chrétienne, à savoir athée, militante et radicalement opposée à tout choix de société entre le judéo-christianisme occidental et l’islaml'islam qui le combat. Ni la Bible, ni le Coran. Aux rabbins, aux prêtres, aux imams, ayatollahs et autres mollahs, je persiste à préférer le philosophe. A toutes ces théologies abracadabrantesques, je préfère en appeler aux pensées alternatives à l’historiographie philosophique dominante : les rieurs, les matérialistes, les radicaux, les cyniques, les hédonistes, les athées, les sensualistes, les voluptueux. Ceux-là savent qu’ilqu'il n’existen'existe qu’un monde et que toute promotion d’un arrière- monde nous fait perdre l’usage et le bénéfice du seul qui soit. Péché réellement mortel...}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
|page=281}}
 
{{citation|[[Malek Chebel]] [...] propose pour accélérer le mouvement [de changement de l'islam], et ne pas attendre dix siècles, un ''Manifeste pour un islam des Lumières. Vingt-sept propositions pour réformer l'islam''. En deux mots : si l'islam n'était pas l'islam il deviendrait nettement plus facile à défendre! Car que serait un islam féministe ? démocratique ? laïc ? individualiste ? égalitaire ? tolérant ? acceptant le jeu ? etc., sinon le contraire de ce qu'il est fondamentalement... Pas besoin, pour défendre ces vertus occidentales, d'en appeler à un livre et une tradition qui les condamnent depuis toujours : l'abandon des références au Coran et aux Hadith paraît bien plus préférable pour réaliser le projet des Lumières de Malek Chabel !}}
{{Réf Livre|titre=Traité d'athéologie
|auteur=Michel Onfray
109

modifications