Différences entre les versions de « Jacques Chirac »

602 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
aucun résumé de modification
 
'''[[w:Jacques Chirac|Jacques René Chirac]]''', né le {{date|29|novembre|1932}} à [[Paris]], est une {{cat|personnalité française}}, qui fut {{cat|Chef d'État|Président de la République}} française de 1995 à 2007.
 
== [[w:Le bruit et l'odeur (discours de Jacques Chirac)|Le bruit et l'odeur]] ==
{{citation|Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs […] Comment voulez-vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! [applaudissements nourris] si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur [rires nourris], eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! [...] Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu'il y a un problème de l'immigration, et que si l'on ne le traite pas ­ et, les socialistes étant ce qu'ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l'opinion publique ­ les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes.}}
{{Réf Pub
|nom=Jacques Chirac
|date={{date|19|juin|1991}}
|lieu=Orléans
|source=Le Monde
|parution={{date|21|juin|1991}}
|précision=[http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB91027647/meeting-cresson-le-pen.fr.html discours tenu par Jacques Chirac] alors président du Rassemblement pour la République (RPR, droite) et maire de Paris au cours d'un dîner-débat du RPR, devant 1300 militants et sympathisants}}
 
== Apartheid ==
On oublie seulement une chose, c'est qu'une grande partie de l'argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l'exploitation depuis des siècles de l'Afrique, pas uniquement mais beaucoup viennent de l'exploitation de l'Afrique. Alors, il faut avoir un petit peu de bon sens, je ne dis pas de générosité, de bon sens, de justice pour rendre aux Africains je dirais ce qu'on leur a pris d'autant que c'est nécessaire si l'on veut éviter les pires convulsions ou difficultés avec les conséquences politiques que ça comporte dans le proche avenir.
{{Réf Film|titre= 10 mai, Africaphonie|auteur= Alain Bidjeck, Modeste Sallah et Michaël Gosselin|date= 2008|acteur= Jacques Chirac}}
 
== [[w:Le bruit et l'odeur (discours de Jacques Chirac)|Le bruit et l'odeur]] ==
{{citation|Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs […] Comment voulez-vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! [applaudissements nourris] si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur [rires nourris], eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! [...] Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu'il y a un problème de l'immigration, et que si l'on ne le traite pas ­ et, les socialistes étant ce qu'ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l'opinion publique ­ les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes.}}
{{Réf Pub
|nom=Jacques Chirac
|date={{date|19|juin|1991}}
|lieu=Orléans
|source=Le Monde
|parution={{date|21|juin|1991}}
|précision=[http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB91027647/meeting-cresson-le-pen.fr.html discours tenu par Jacques Chirac] alors président du Rassemblement pour la République (RPR, droite) et maire de Paris au cours d'un dîner-débat du RPR, devant 1300 militants et sympathisants}}
 
== Pouvoir ==
|année=2006
|page=64}}
 
== Israël ==
{{citation|Qu'est-ce qu'il y a encore comme problème ? Je commence à en avoir assez ! ''What do you want ? Me to go back to my plane, and go back to France ? Is that what you want ? Then let them go. Let them do. No, that's… no danger, no problem. This is not a method. This is provocation. That is provocation. Please you stop now !
}}
''{{Réf Article|titre= Le "coup de sang" de Jérusalem, vu par Pierre Haski|auteur= Henri Seckel|publication= Europe 1|date= 6 novembre 2009|page= url|url= http://www.europe1.fr/politique/le-coup-de-sang-de-jerusalem-vu-par-pierre-haski-85184}}
 
==[[Harki]]==
109

modifications