Différences entre les versions de « Michel Onfray »

2 octets supprimés ,  il y a 2 ans
|date={{Date|1|mai|2012}}
|lieu=
|source=[http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n%c2%b0-84-mai-2012/ MENERMener UNEune VIEvie DE GAUCHEde gauche]
|parution=le {{Date|1|mai|2012}}}}
 
{{citation|citation=
[L'hédoniste] "évolue dans un espace déserté par les dieux, nettoyé de toute fiction transcendante et libre pour l'exercice d'un volontarisme humain; [...] il est passionné, chercheur d'infini, excité par la tension, l'effort et la projection de soi dans un espace où l'accélération génère la jubilation; [...] il se construit, se fabrique, se veut en confiance avec son temps, pas fâché contre lui, complice de ses errances comme de ses fulgurances; il célèbre l'action et opte pour le choix d'Achille: plutôt une existence brève mais dense qu'une vie longue mais vide de toute substance; [...] il envisage la mort non comme un poids qui rend le quotidien impossible mais telle une menace qui l'oblige à densifier sa vie, y compris dans le quotidien; [...] il sait que la mort sanctifie son projet et que l'heure venue il pourra prendre une dernière fois son existence en main pour affirmer paradoxalement son ultime vitalité en portant la main sur soi afin de maîtriser le plus longtemps possible cette force à laquelle il donnera volontairement congé".
|précisions = D’aprèsD'après ''Féeries anatomiques : Généalogie du corps faustien'' (2003)
}}
{{Réf Pub
|date={{Date|8|octobre|2003}}
|lieu=
|source=[http://www.lexpress.fr/culture/livre/pourquoi-il-faut-lire-michel-onfray_810999.html/ L'EXPRESSExpress : Pourquoi il faut lire Michel Onfray? ?]
|parution=le {{Date|1|février|2006}}}}
 
|parution=le {{Date|22|septembre|2011}}}}
 
{{citation|L'athéisme ne fait pas du hasard sa religion. Il est une pensée modeste là où les religions sont des pensées totalitaires, totalisantes, explicatives de la totalité par un principe simple - dieu...dieu… L'athéisme sait que la raison est limitée, le savoir immense, le connu infiniment plus petit que l'inconnu, il s'appuie sur la science qui, en nombre de domaines, en est à ses balbutiements, il admet le point d'interrogation, au contraire des croyants qui savent tout sur tout puisque ce qui est a été voulu et créé par leur dieu.}}
{{réf Article
|titre=Onfray, un philosophe face à l'hypothèse E.T.
 
{{Citation|[Le multiculturalisme] est la seule bonne réponse. [...] Le métissage est la vérité de ce qui fait l'identité nationale française.
|précisions=Au Soir3Soir 3 du dimanche 7 février 2010, le philosophe Michel Onfray donne son avis dans le cadre du "débat sur l'identité nationale".
}}
{{Réf Pub|nom=Soir3
109

modifications