Différences entre les versions de « Sigmund Freud »

999 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
Un peu longue mais assez claire sur les détracteurs
(Un peu longue mais assez claire sur les détracteurs)
'''{{w}}''' né ''Sigismund Schlomo Freud'' le {{date|6|mai|1856}} à {{w|Freiberg}} ({{w|Moravie}}, Autriche-Hongrie) et mort le {{date|23|septembre|1939}} à [[Londres]] ([[Angleterre]]) est un {{cat|médecin}} {{personnalité|autrichienne|autrichien}}, inventeur de la {{w|psychanalyse}}.
 
== Citations propres à l'auteur ==
===''{{w|Sur le rêve}}'', 1900 ===
{{citation|Rêve apparemment tout à fait insignifiant où apparaissent des nombres. ''Elle veut payer une chose quelconque ; sa fille sort 3 florins 65 kreuzers de son porte-monnaie ; elle dit : « Qu'est-ce que tu fais ? Cela ne coûte que 21 kreuzers. »'' (...) Les chiffres du rêve prennent une signification lorsqu'on se souvient que le temps c'est de l'argent. ''Time is money.''}}
{{Réf Livre|titre=[[w:Malaise dans la civilisation|Malaise dans la civilisation]]|auteur=Sigmund Freud|éditeur=Presses universitaires de France|année=1971|ISBN=2-13-038108-1|page=107|traducteur=Ch. et J. Odier}}
 
=== {{w|Pourquoi la guerre ?}} ===
{{citation|citation=L'appétit de pouvoir que manifeste la classe régnante d'un État contrecarre une limitation de ses droits de souveraineté. Cet « appétit politique de puissance »  trouve souvent un aliment dans les prétentions dont l'effort économique se manifeste de façon matérielle. Je songe particulièrement ici à ce groupe que l’onl'on trouve au sein de chaque peuple et qui, peu nombreux mais décidé, peu soucieux des expériences et des facteurs sociaux, se compose d’individus pour qui la guerre, la fabrication et le trafic des armes ne représentent rien d’autre qu'une occasion de retirer des avantages particuliers, d'élargir le champ de leur pouvoir personnel.}}
{{Réf Livre|titre={{w|Pourquoi la guerre ?}} [http://classiques.uqac.ca/classiques/freud_sigmund/pourquoi_la_guerre/pourquoi_la_guerre.pdf Texte en ligne]|auteur={{w|Albert Einstein}}, et {{w|Sigmund Freud}}|éditeur=Institut International de Coopération Intellectuelle Société des nations|année=1933|page=7}}
 
{{citation|citation= Sigismund Shlomo Freud, né en 1856, fils d'un modeste et religieux marchand de laine de Moravie dont toute la vie est hantée par des problèmes d'[[argent]] [...]. Toute maladie mentale peut se soigner en la dévoilant à soi-même par le truchement d'un analyste, à qui il faut payer cher la cure - celle-ci, dit Freud, étant, quoiqu'elle coûte, une « bonne affaire », comparée à ce qu'il aurait fallu débourser pour un traitement médical classique. <br>
Freud écrit : « ''En vérité, partout où a régné ou bien persiste le mode de pensée archaïque, dans les civilisations anciennes, dans le mythe, les contes, les superstitions, dans la pensée inconsciente, dans le rêve et dans la névrose, l'argent est mis en relation intime avec l'[[w:excrément|excrément]].'' »}}
{{Réf Livre|titre= Les Juifs, le monde et l’argentl'argent
|auteur= [[Jacques Attali]]
|éditeur= Fayard
|année=2002
{{Réf Livre|titre=Les grands concepts de la psychologie clinique|auteur=François Marty (Sous la direction de)|éditeur=Dunod|Collection=Psycho Sup (Psychologie clinique)|année=2008|page=2|Chapitre=I. L'inconscient (Bernard Brusset)|section=Introduction|ISBN=978-2-10-051145-7}}
 
{{citation|citation=C’estC'est dans ''Trois essais sur la théorie de la sexualité'' que Freud (1915) introduit la notion de pulsion dans sa dimension psychanalytique. La façon dont la sexualité et ses troubles sont envisagés par la médecine à la fin du XIXe siècle est fondée sur l'idée d'une indépendance entre psychisme et sexualité et sur l'idée que les comportements sexuels sont innés et gouvernés par l'instinct ; de ce fait les « aberrations sexuelles » sont des déviations de l'instinct liées à la « dégénérescence », explication universelle de l'époque à toute pathologie psychiatrique. La façon dont Freud relie le sexuel à l'ensemble du fonctionnement du psychisme, à travers la notion de pulsion précisément, inverse complètement la perspective. A la base des perversions il y a quelque chose que tous les hommes ont en partage, « les racines innées de la pulsion sexuelle » (Freud, 1915) que « les influences de l'existence » feront varier dans leur forme et dans leur intensité.}}
{{Réf Livre|titre=Les grands concepts de la psychologie clinique|auteur=François Marty (Sous la direction de)|éditeur=Dunod|Collection=Psycho Sup (Psychologie clinique)|année=2008|page=23|Chapitre=II. Les pulsions (Paul Denis)|section=Introduction|ISBN=978-2-10-051145-7}}
 
{{citation|citation=Freud dans son ''Introduction à la psychanalyse'' (1916) considère la levée du refoulement comme la raison d'être de la psychanalyse, qui aurait comme but de rendre conscient l'inconscient, en supprimant les refoulements ou en comblant les lacunes amnésiques. Actuellement, le processus analytique ne vise pas tant la recherche du passé et son interprétation, comme le proposait Freud dans un premier temps, que de favoriser la levée du refoulement, à travers l'analyse du transfert, des résistances et des défenses qui en sont à l'origine (Le Guen, 1992).}}
{{Réf Livre|titre=Les grands concepts de la psychologie clinique|auteur=François Marty (Sous la direction de)|éditeur=Dunod|Collection=Psycho Sup (Psychologie clinique)|année=2008|page=123|Chapitre=VII. Les mécanismes de défense (Aline Cohen de Lara, Jean-Yves Chagnon)|section=1 Les mécanismes de défense névrotiques|ISBN=978-2-10-051145-7}}
 
{{citation|citation= […] on chercherait en vain une invalidation de telle ou telle thèse de mon livre. Par exemple : Freud [[Mensonge|menteur]]. Freud affabulateur, inventeur de « mythes scientifiques » et de « roman historique ». Freud destructeur des traces de ses forfaits. Freud [[Cocaïne|cocaïnomane]] dépressif, errant doctrinalement et cliniquement pendant plus d'une décennie. Freud à l'origine de la mort de son ami [[w:Ernst Fleischl von Marxow|Fleischl-Marxow]] à cause d'erreurs répétées de prescriptions médicales. Freud destructeur du visage d'[[w:Emma Eckstein|Emma Eckstein]] avec l'aide de son ami [[w:Wilhelm Fliess|Fliess]]. Freud obsédé par l'onanisme. Freud obnubilé par l'accouplement avec sa mère. Freud extrapolant sa pathologie œdipienne à la planète entière.}}
{{Réf Livre|titre=L'apostille au crépuscule : Pour une psychanalyse non-freudienne|auteur=[[Michel Onfray]]|éditeur=Grasset|année=2010|page=19-21|Chapitre= Psychanalystes, encore un effort…}}
 
{{autres projets|s=Sigmund Freud|commons=Sigmund Freud|w=Sigmund Freud}}
109

modifications