« Stephen Jay Gould » : différence entre les versions

1 387 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
|année d'origine=}}
 
{{Citation|citation=Entre Darwin et Lamarck, le mécanisme de changement diffère, bien entendu (les modifications d'habitudes instaurant de nouvelles pressions sélectives chez Darwin, mais induisant des altérations héritables plus directement chez Lamarck), mais les deux auteurs partagent une même attitude envisageant favorablement le fonctionnalisme.}}
{{Réf Livre|titre= La structure de la théorie de l'évolution
|auteur=Stephen Jay Gould
|année=2006
|page=257
|chapitre= 3
|paragraphe= 1.3_ La théorie des deux facteurs chez Lamarck : leur base respective
|ISBN=
|année d'origine=}}
 
{{Citation|citation=Les historiens commentent souvent la faute de vouloir trouver à tout prix une cohérence aux grands penseurs. Certains problèmes sont trop difficiles, trop globaux, trop importants, trop liés à leur contexte social, ou simplement trop pauvres en connées pour pouvoir être résolus même par les scientifiques les plus brillants.}}
{{Réf Livre|titre= La structure de la théorie de l'évolution
|auteur=Stephen Jay Gould
|éditeur=Gallimard
|traducteur= Marcel Blanc
|année=2006
|page=263
|chapitre= 3
|paragraphe= 1.3_ La théorie des deux facteurs chez Lamarck : leur base respective
|ISBN=
|année d'origine=}}
 
{{Citation|citation=Darwin n'est jamais parvenu à résoudre clairement ces conceptions contradictoires sur la question du progrès, et Lamarck n'a jamais trouvé de manière complètement cohérente comment respecter la séparation complète qu'il aurait voulu voir entre ses processus tirant des directions orthogonales (l'un lui faisant monter l'échelle du progrès, l'autre poussant dans les voies latérales de déviation en raison de l'adaptation.}}
{{Réf Livre|titre= La structure de la théorie de l'évolution
|auteur=Stephen Jay Gould
|éditeur=Gallimard
|traducteur= Marcel Blanc
|année=2006
|page=263
|chapitre= 3
|paragraphe= 1.3_ La théorie des deux facteurs chez Lamarck : leur base respective
Utilisateur anonyme