Différences entre versions de « Figures de style »

1 117 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
aucun résumé de modification
m (Formatage, ajout de div style="text-align: center;")
[[Image:Pieter Claesz, Still Life with a Skull and a Writing Quill.jpg|thumb|280px|<div style="text-align: center;">Dans cette vanité, le crâne est le symbole de la mort et les objets renversés sont la métaphore du décès.</div>]]
Une '''{{w|figure de style}}''', du latin ''figura'', est un procédé d’expression qui s’écarte de l’usage ordinaire de la langue et donne une expressivité particulière au propos. On parle également de « figure de rhétorique ». Si certains auteurs établissent des distinctions dans la portée des deux expressions, l’usage courant en fait des synonymes.
 
 
== Sur les figures en général ==
|page=2
|année d'origine=1730
}}
 
== Anacoluthe ==
{{citation
|citation="anacoluthe" : C'est une figure de rhétorique assez amusante qui brille par l'absence.}}
{{Réf Livre
|titre=Subjonctif
|auteur=François Xavier Luciani
|éditeur=Éditions du net
|ISBN=978-2-312-06308-9
|année=2018
|page=25
}}
 
{{citation
|citation=– “Briller par son absence“ est une assez bonne définition du concept Anacoluthe ! Vous en connaissez l’emploi, bien évidemment !<br/>
– Oui, professeur ! Par exemple, dans l’expression : “d’où je viens, le temps est toujours beau !“ il manque le mot "là"… Il serait plus correct de dire “là d’où je viens…“ mais la forme elliptique est admise sans qu’il soit besoin de la préciser… J’ai lu que Beauzée disait de cette figure qu’elle consistait à sous-entendre le compagnon d’un mot exprimé. Elle consiste, dit-il, à laisser seul un mot dont le sens con-textuel en réclame un autre. Les Grecs nommaient anacoluthe l’absent notoire.}}
{{Réf Livre
|titre=Subjonctif
|auteur=François Xavier Luciani
|éditeur=Éditions du net
|ISBN=978-2-312-06308-9
|année=2018
|page=86
}}
 
54

modifications