« Stephen Jay Gould » : différence entre les versions

1 109 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
S.L. On va croire à un point godwin. MDR →‎Science et histoire des sciences
(S.L. On va croire à un point godwin. MDR →‎Science et histoire des sciences)
=== [[Science]] et pratiques scientifiques ===
 
==== SciencePensées scientifiques et histoire des sciences ====
 
{{Citation|Les chercheurs croient souvent que les idées scientifiques ne peuvent que rester neutres; tout au plus, ils peuvent aller jusqu'à admettre qu'elles peuvent parfois servir à distraire ou même à instruire. Mais les idées ne s'élaborent pas dans une tour d'ivoire comme le veut la métaphore que l'on emploie classiquement pour dépeindre la recherche scientifique en tant qu'activité indépendante de la société.}}
{{Réf Livre|titre=La Mal-Mesure de l'homme
|auteur=Stephen Jay Gould
|éditeur=Odile jacob
|année=2009
|page=430
|chapitre=
|ISBN=978-2-7381-2198-1
|traducteur=J. Chabert et M. Blanc
|année d'origine=1997}}
 
{{Citation|Les êtres humains, comme l'a dit Pascal, sont des roseaux pensant, et les idées sont des facteurs qui jouent un rôle moteur dans l'histoire humaine. Qu'aurait été Hitler sans le racisme, ou Jefferson sans la liberté ? }}
{{Réf Livre|titre=La Mal-Mesure de l'homme
|auteur=Stephen Jay Gould
|éditeur=Odile jacob
|année=2009
|page=430
|chapitre=
|ISBN=978-2-7381-2198-1
|traducteur=J. Chabert et M. Blanc
|année d'origine=1997}}
 
{{Citation|Les plus grandes découvertes sur le plan des concepts s'effectuent souvent en notre for intérieur, et non à l'issu de recherche acharnées sur le Terre ou dans les étoiles pour mettre à jour de nouveaux faits ou de nouveaux phénomènes. Elles résultent alors de la nécessité de mettre fin à d'anciens préjugés et d'élaborer de nouvelles structures conceptuelles. }}
Utilisateur anonyme