Différences entre les versions de « François Hollande »

m
Et voilà qu'elle surgit cette tête. Une tête de président qui résiste même au temps. Que n'a t'il dû ausculter dix fois, cent fois peut être, l'a transformé, l'a protégé, l'a caché souvent. Mais contrairement aux apparences, cette tête-là est celle d'un dur à cuire. Blanchit sous le harnais d'un socialisme déjà désenchanté, de batailles rangés le plus souvent gagnés à l'arraché, François Hollande sait ce que il doit au passé. Et le voilà qu'il terrasse un à un ses adversaires de gauche comme de droite pour un beau jour de mai, s'emparer de l'Élysée, ce palais que d'aucun lui prédisait hors de porté. Un dur d'oreille aussi puisque si il semble écouté tout le monde, partout souvent […] il n'entend pas. Les français ne l'aiment pas. François Hollande n'est il pas au fond la victime consentante d'un monde épuisé par la transparence, l'impuissance et le désenchantement ? Un type normal que l'impopularité mais aussi la lucidité va conduire, un soir de décembre 2016, à ne plus rien briguer.
{{Réf Émission|auteur= [[w:Jean-Michel Djian|Jean-Michel Djian]] (voix-off de [[w:Robin Renucci|Robin Renucci]])|émission= François Hollande, le mal aimé|diffuseur= France 3|date= 13 mars 2017}}
 
 
 
Quant à François Hollande, dit "Flanby" ou "le Nullissime", qui n'avait rien du héros pour gouverner et rendait la démocratie désespérante — encore que ce qu'il y avait de bien avec lui, c'est que personne ne songeait à lui couper la tête puisqu'il n'en avait pas...—, il fut sans doute à la fois le plus gentil et le plus insignifiant président de toutes les Républiques françaises.
{{Réf Livre|titre=Hallier ou l'Edernité en marche
|auteur=[[Jean-Pierre Thiollet]]
|éditeur= Neva éditions
|année=2018
|page=18
|ISBN=978-2-35055-247-7
}}
 
 
 
[[Fichier:François Hollande signature.svg|vignette|gauche|Signature]]
Utilisateur anonyme