Différences entre versions de « Thomas Mann »

806 octets ajoutés ,  il y a 1 an
|année d'origine=1931
|collection=Le Livre de Poche}}
 
{{citation|citation=Ou bien, à l'inverse, ce sont vos astronomes de la Renaissance qui ont trouvé la vérité, et le cosmos est infini. Il n'y a donc pas de monde suprasensible ni de dualisme: l'au-delà est intégré dans l'ici-bas, l'opposition entre Dieu et la nature est caduque, et, dans ce cas de figure, même la personnalité humaine n'est plus le théâtre où s'affrontent deux principes rivaux, elle est harmonieuse et homogène; par conséquent, le conflit intérieur de l'être humain repose uniquement sur l'antagonisme entre intérêt individuel et intérêt collectif, le but de l'Etat devient le principe de moralité, ce qui est tout à fait païen.}}
{{Réf Livre|titre=La Montagne magique
|auteur=Thomas Mann
|éditeur=Fayard
|année=2016
|page=352
|traducteur=Claire de Oliveira}}
 
{{citation|citation=Je sais ce que vous pensez de l'État national. « L'amour de la patrie et l'infini désir de gloire passent avant tout le reste. » C'est du Virgile. Vous le corrigez par un peu d'individualisme libéral, et c'est la démocratie ; mais ceci ne modifie en rien vos rapports de principe avec l'État. Vous n'êtes pas choqué de ce que son âme est l'argent ? Ou prétendriez-vous le contester ? L'Antiquité était capitaliste parce qu'elle était étatiste. Le Moyen Âge chrétien a clairement distingué le capitalisme immanent de l'État laïque. « L'Argent sera le souverain », c'est une prophétie du XIe siècle. Niez-vous qu'elle se soit littéralement réalisée et que la vie en soit devenue démoniaque sans rémission ?}}
24

modifications