Différences entre versions de « Yasmina Khadra »

957 octets ajoutés ,  il y a 1 an
}}
 
{{citation|citation=Celui qui ne voit l’[[Afrique]] qu’une seule fois dans sa vie mourra borgne. .
}}
{{Réf Livre
|année=2011
|page=294
}}
 
{{citation|citation=Je voudrais tant de choses futiles et laides, tant d’invisibilité aussi, tant d’océans entre moi et le charnier qui gangrène le sol sous mes pieds, mais mes exigences ne sont que l’expression de mon refus de regarder la réalité en face : les hommes sont ce que la nature a engendré de pire et de meilleur ; les uns meurent pour un idéal, d’autres pour des prunes ; certains périssent de leur générosité, d’autres de leur ingratitude ; ils s’entredéchirent pour les mêmes raisons, chacun dans son camp, et dans cette ignoble mise en scène, l’ironie du sort joue aux bons auspices jusqu’à réconcilier, dans une même fosse putride, l’éclairé et l’enténébré, le vertueux et le pervers, le martyr et le tortionnaire rendus à la mort éternelle comme des siamois au ventre de leur mère.
}}
{{Réf Livre
|titre=L’équation africaine
|auteur=Yasmina Khadra
|éditeur=Pocket
|année=2011
|page=304
}}
 
Utilisateur anonyme