Différences entre les versions de « Xénophon »

2 696 octets ajoutés ,  il y a 1 an
Mémorables
(trois de plus)
(Mémorables)
|traducteur de la contribution= François Ollier
|section de la contribution= I, 10
}}
 
== ''{{w|Mémorables}}'' ==
{{Citation
|citation= Socrate croyait au contraire [de la plupart des gens] que les dieux savent tout (aussi bien les paroles et les actions que les projets que l’on tait), qu’ils sont présents partout et qu’ils font signe aux hommes relativement à toutes les affaires humaines.
}}
{{Réf Livre
|titre= Mémorables
|auteur= Xénophon
|éditeur= Les Belles Lettres
|année= 2015
|page= 30
|section= I 1.19
|ISBN= 978-2-251-20051-4
|traducteur= Louis-André Dorion
|collection= Le goût des idées
}}
 
{{Citation
|citation= Le recours à la violence n’est […] pas le fait de ceux qui pratiquent la sagesse ; un tel comportement est plutôt le propre de ceux qui possèdent une force qui n’est pas secondée par l’intelligence.
|précisions= Réponse probable aux accusations de {{w|Polycrate d'Athènes|Polycrate}} à l’encontre de Socrate.
}}
{{Réf Livre
|titre= Mémorables
|auteur= Xénophon
|éditeur= Les Belles Lettres
|année= 2015
|page= 32
|section= I 2.10
|ISBN= 978-2-251-20051-4
|traducteur= Louis-André Dorion
|collection= Le goût des idées
}}
 
{{Citation
|citation= À mon avis, tout ce qui est beau et bon est le fruit de l’exercice, et notamment la modération.
}}
{{Réf Livre
|titre= Mémorables
|auteur= Xénophon
|éditeur= Les Belles Lettres
|année= 2015
|page= 35-36
|section= I 2.23
|ISBN= 978-2-251-20051-4
|traducteur= Louis-André Dorion
|collection= Le goût des idées
}}
 
{{Citation
|citation= […], Socrate dit quelque part qu’il trouverait étrange qu’un gardien d’un troupeau de bœufs qui en réduirait le nombre et le poids ne reconnût pas qu’il est un mauvais bouvier, mais qu’il trouverait plus étonnant encore qu’un homme placé à la tête d’une cité qui diminuerait le nombre de ses concitoyens, tout en les rendant pires, n’en fût pas honteux et ne reconnût pas non plus être un mauvais magistrat.
}}
{{Réf Livre
|titre= Mémorables
|auteur= Xénophon
|éditeur= Les Belles Lettres
|année= 2015
|page= 38
|section= I 2.32
|ISBN= 978-2-251-20051-4
|traducteur= Louis-André Dorion
|collection= Le goût des idées
}}
 
{{Citation
|citation= Pour ma part, je considère que l’absence de besoin est divin et qu’avoir le minimum de besoins est ce qui s’approche le plus du divin ; et, comme le divin est parfait, ce qui s’en approche le plus s’approche également de la perfection.
|précisions= Socrate répond aux critiques du sophiste {{w|Antiphon}}.
}}
{{Réf Livre
|titre= Mémorables
|auteur= Xénophon
|éditeur= Les Belles Lettres
|année= 2015
|page= 60
|section= I 6.10
|ISBN= 978-2-251-20051-4
|traducteur= Louis-André Dorion
|collection= Le goût des idées
}}