Différences entre les versions de « Lénine »

39 octets ajoutés ,  il y a 1 an
}}
 
==1916==
{{citation|citation=Nous nous assignons comme but final la suppression de l'État, c'est-à-dire de toute violence organisée et systématique, de toute violence exercée sur les hommes, en général. Nous n'attendons pas l'avènement d'un ordre social où le principe de la soumission de la minorité à la majorité ne serait pas observé. Mais, aspirant au socialisme, nous sommes convaincus que dans son évolution il aboutira au communisme et que, par suite, disparaîtra toute nécessité de recourir en général à la violence contre les hommes, toute nécessité de la soumission d'un homme à un autre, d'une partie de la population à une autre ; car les hommes s'habitueront à observer les conditions élémentaires de la vie en société, sans violence et sans soumission.}}
}}
}}
 
==1917==
{{citation|citation=L'État pourra s'éteindre complètement quand la société aura réalisé le principe : "De chacun selon ses capacités à chacun selon ses besoins", c'est-à-dire quand les hommes se seront si bien habitués à respecter les règles fondamentales de la vie en société et que leur travail sera devenu si productif qu'ils travailleront volontairement selon leurs capacités. "L'horizon borné du droit bourgeois", qui oblige à calculer avec l'âpreté d'un Shylock : "N'aurais-je pas travaillé une demi-heure de plus que le voisin ? N'aurais-je pas touché un salaire inférieur au sien ?" - cet horizon borné sera alors dépassé. La répartition des produits n'exigera plus alors le rationnement par la société des produits délivrés à chacun ; chacun puisera librement "selon ses besoins".}}
{{Réf Livre|titre=L'État et la Révolution
|année d'origine=1917
}}
 
 
{{citation|citation=En attendant l'avènement de la phase "supérieure" du communisme, les socialistes réclament de la société et de l'État qu'ils exercent le contrôle le plus rigoureux sur la mesure de travail et la mesure de consommation ; mais ce contrôle doit commencer par l'expropriation des capitalistes, par le contrôle des ouvriers sur les capitalistes, et il doit être exercé non par l'État des fonctionnaires, mais par l'État des ouvriers armés.}}
}}
 
==1918 ==
{{Citation|citation=Nous ne devons pas oublier à quel ennemi nous avons à faire. Les ennemis auxquels nous avons eu affaire jusqu'à présent : Romanov, Kerensky et la bourgeoisie russe — stupide, inorganisée, inculte, qui baisait la botte de Romanov et qui se mit ensuite à fuir avec des traités secrets dans sa poche — ces ennemis représentent-ils quoi que ce soit en comparaison de cette bourgeoisie internationale qui a fait de toutes les conquêtes de l'esprit humain une arme servant à réprimer la volonté des travailleurs et qui a su adapter toute son organisation à l'extermination des hommes ?}}
{{Réf Livre|titre= Oeuvres de Lénine
}}
 
==1919 ==
{{Citation|Le pouvoir soviétique en Russie a déjà gagné à ses côtés les ouvriers du monde entier. Il n'est pas un seul pays où on ne parle du bolchevisme et du pouvoir des Soviets. Les capitalistes en parlent avec haine, en écumant de rage ; ils calomnient et mentent sans fin. Mais leur haine justement les trahit, et les ouvriers du monde entier dans leur grande masse tournent le dos à leurs anciens chefs et se rangent aux côtés du pouvoir des Soviets. Accablé et martyrisé par la pression ennemie, le pouvoir soviétique n'en a pas moins vaincu le monde entier ; il l'a vaincu en ce sens qu'il a déjà gagné partout la sympathie des masses laborieuses.}}
{{Réf Livre|titre=Oeuvres de Lénine
447

modifications