Différences entre les versions de « Lénine »

1 362 octets ajoutés ,  il y a 1 an
 
==1919 ==
 
Lorsque la maudite monarchie tsariste vivait ses derniers jours, elle s'efforcait de dresser les ouvriers et les paysans ignorants contre les Juifs. La police tsariste, alliée aux grands propriétaires fonciers et aux capitalistes, organisait des pogroms antijuifs (...) Les ennemis des travailleurs, ce ne sont pas les Juifs. Ce sont les capitalistes de tous les pays. Il y a parmi les Juifs des ouvriers, des travailleurs : ils forment la majorité. Ce sont nos frères opprimés par le capital, nos camarades de combat pour le socialisme. Il y a parmi les Juifs des koulaks, des exploiteurs et des capitalistes, comme parmi les Russes, comme dans toutes les nations. Les capitalistes cherchent à semer et attiser la haine entre les ouvriers de croyances, de nationalités et de races différentes (...) Honte au tsarisme maudit qui torturait et persécutait les Juifs. Honte à ceux qui sèment la haine contre les Juifs, à ceux qui sèment la haine contre les autres nations. Vivent la confiance fraternelle et l'alliance de combat entre les ouvriers de toutes les nations dans la lutte pour le renversement du capital.
{{Réf Livre|titre=Oeuvres de Lénine
|éditeur= Editions sociales
|année=1962
|page=254-255
|chapitre= "A propos des pogroms antijuifs (discours enregistré sur disque)", fin mars 1919.
|année d'origine=1919
|auteur= Lénine
}}
 
 
En deux ans, dans un des pays les plus arriérés de l'Europe, le pouvoir ds Soviets a fait pour l'émancipation des femmes, pour leur égalité avec le sexe "fort", bien plus que n'ont pu en faire en 130 ans toutes les républiques "démocratiques" évoluées et éclairées du monde. L'instruction, la culture, la civilisation, la liberté, tous ces mots grandiloquents s'allient dans toutes les républiques bourgeoises, capitalistes à des lois d'une bassesse sans nom, d'une saleté répugnante, d'une brutalité bestiale qui consacrent l'inégalité de la femme, les lois sur le mariage et le divorce, l'inégalité des enfants naturels avec les "légitimes", les privilèges pour les hommes, l'humiliation et les offenses pour la femme (...) La république soviétique, république des ouvriers et paysans, a balayé ces lois d'une seule volée, en détruisant de fond en comble l'édifice des mensonges et de l'hypocrisie bourgeoise.
447

modifications