Différences entre versions de « Rudolf Steiner »

9 octets ajoutés ,  il y a 5 mois
→‎Citations : traducteurs ajoutés
(→‎Citations : traducteurs ajoutés)
 
'''{{w|Rudolf Steiner}}''', né le ({{date|25|février|1861}} à [[:w:Donji Kraljevec (Međimurje)|Donji Kraljevec]], Croatie/Empire austro-hongrois - {{date|30|mars|1925}} à [[:w:Dornach (Soleure)|Dornach]], Suisse) est un philosophe, [[:w:occulte|occultiste]] et penseur social. Il est le fondateur de l'anthroposophie, qu'il qualifie de « chemin de connaissance », visant à « restaurer le lien entre l'Homme et les mondes spirituels ». Ses adeptes le considèrent généralement à la fois comme un homme de connaissance et un guide spirituel.
 
== ''La Science de l'occulte'' (''{{lang|de|Die Geheimwissenschaft im Umriss}}''), 1913 ==
== Citations ==
{{citation
|citation=Le processus de la méditation s'éclaire si on le compare au sommeil ; tout en ressemblant aà celui-ci, il lui est d'autre part tout aà fait opposé. C'est un sommeil qui, par rapport à la conscience ordinaire diurne, correspond à un état de veille supérieur. Ce qui importe, c'est que, par la concentration sur la représentation ou l'image en question, l'âme soit obligée de tirer de son propre fond des forces beaucoup plus puissantes que celles dont elle use dans la vie pour la conscience ordinaire. Son activité intérieure s'accroit ainsi. Elle se libère de son corps comme dans le sommeil ; mais au lieu de sombrer dans l'inconscience, elle connait un monde qu'elle ignorait auparavant. Bien que son état soit alors comparable au sommeil en ce sens qu'elle s'est détachée de son corps, cet état peut pourtant être considéré comme un état de veille, ou supérieur. L'âme se connaît alors elle-même dans sa véritable nature indépendante, tandis qu'à l'état de veille ordinaire — ses forces étant beaucoup moins développées — elle ne devient consciente qu'avec l'aide de son corps ; elle ne se connaît donc pas elle-même et se perçoit seulement dans l'image que son corps — ou plutôt ses processus organiques — lui présente comme une sorte de reflet.
|original=
|langue=fr
|précisions=
}}
{{Réf Livre
|titre=La Science de l'Occulte
|auteur=Rudolf Steiner
|traducteur=Henriette et Robert Waddington
|éditeur=Triades, Paris
|collection=La voie ouverte
|année=1976
|page=336-337
|chapitre=
|section=
}}
 
 
{{DEFAULTSORT:Steiner, Rudolf}}
[[Catégorie:Naissance en 1861]]
[[Catégorie:Décès en 1925]]
[[Catégorie:ÉducationÉcrivain autrichien]]
[[Catégorie:Essayiste]]
[[Catégorie:Personnalité autrichienne]]
[[Catégorie:Ésotérisme]]
[[Catégorie:Éducation]]
[[Catégorie:Pédagogue]]
[[Catégorie:Personnalité autrichienne]]
[[Catégorie:Philosophe]]
[[Catégorie:Naissance en 1861]]
[[Catégorie:Décès en 1925]]
[[Catégorie:Personnalité de la médecine non conventionnelle]]