Différences entre versions de « Bernard Moitessier »

2 633 octets ajoutés ,  il y a 3 mois
Ajout de citations tirées du livre Cap Horn à la voile
(Ajout de citations tirées du livre Cap Horn à la voile)
 
 
== Citations ==
=== ''Cap Horn à la voile'', 1969 ===
{{citation|Cher Adolfo, tu n'as pas idée de ce que signifie la perte d'un bateau, tu n'es pas passé par là... Imagine un bernard-l’hermite dont on aurait cassé la coquille sans lui faire de mal "à part ça", et qu'on regarderait se débattre contre le sort.}}
{{Réf Livre
|titre=Cap Horn à la voile
|auteur=Bernard Moitessier
|éditeur=J'ai lu
|année=1995
|page=10}}
 
{{citation|Il y a un monde entre "désirer" et "vouloir".}}
{{Réf Livre
|titre=Cap Horn à la voile
|auteur=Bernard Moitessier
|éditeur=J'ai lu
|année=1995
|page=16}}
 
{{citation|C'est doux et terrible à la fois, cette prise de possession entre un voilier et son skipper. Cela exige une grande paix autour de soi, et c'est pourquoi j'ai voulu rester seul avec Henry, qui sait écouter parler un bateau et participe avec moi à cette communion, sans prononcer un mot qui ne soit nécessaire aux manœuvres. Car il faut pouvoir écouter le silence, ce silence apparent du vent qui glisse dans les voiles, le murmurre de l'eau courant le long du bord avec son clapotis derrière le gouvernail, le silence peuplé par tous ces petits sons presque inaudibles émis par un bateau qui commence à vivre. Tout cela n'est perceptible que par une sorte d'état de grâce trouvé dans la solitude, ou en compagnie d'un équipier qui sait écouter le silence et en comprendre le sens caché.}}
{{Réf Livre
|titre=Cap Horn à la voile
|auteur=Bernard Moitessier
|éditeur=J'ai lu
|année=1995
|page=55}}
 
{{citation|Certes, après deux saisons d'école, notre bateau est paré de la quille à la pomme des mâts, comme on dit. Mais c'est une façon de parler car un voilier n'est jamais tout à fait prêt, ceux qui naviguent le savent. Ils savent aussi qu'à vouloir trop bien faire on ne fait plus rien en fin de compte, sinon continuer à polir ce qui est déjà poli... tout en perdant de vue l'essentiel: partir dans des conditions honnêtes, pas en maniaque de la perfection. Car on trouve toujours, en mer et pendant les premières escales, le temps de mettre calmement au point les derniers détails en suspens.}}
{{Réf Livre
|titre=Cap Horn à la voile
|auteur=Bernard Moitessier
|éditeur=J'ai lu
|année=1995
|page=64}}
 
{{citation|Mais je juge bon de lui rappeler le conseil d'un vieux Chinois qui m'avait pris en amitié lorsque j'étais jeune homme: "Mon petit, souviens-toi que l'argent se gagne en deux temps : premier temps, tu le fais rentrer; deuxième temps, tu l'empêches de sortir...".}}
{{Réf Livre
|titre=Cap Horn à la voile
|auteur=Bernard Moitessier
|éditeur=J'ai lu
|année=1995
|page=78}}
 
=== ''La longue route'', 1971 ===
{{citation|Le destin bat les cartes mais c'est nous qui les jouerons.}}
107

modifications