« Arthur Upfield » : différence entre les versions

1 647 octets ajoutés ,  il y a 1 an
Ajout de trois nouvelles citations.
(Ajout d'une nouvelle citation.)
(Ajout de trois nouvelles citations.)
|ISBN=2-264-02201-9
|page=208}}
 
== ''Un vent du diable'', 1937 ==
 
{{citation|La beauté est émotion autant que spectacle.<br>
A ceux qui ont des yeux pour voir et une âme pour ressentir, les grandes plaines intérieures de l'Australie offrent une beauté aux innombrables facettes. A un homme doté d'une bonne vue mais d'une âme étriquée, ces mêmes plaines n'offrent rien d'autre qu'un désert aride.}}
{{Réf Livre
|titre=Un vent du diable
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02732-0
|page=79}}
 
{{citation|Bony disposait d'alliés d'une tout autre nature. Beaucoup lui étaient cependant aussi précieux que l'était l'équipement scientifique pour ces collègues citadins. Il appelait à la rescousse oiseaux et fourmis, végétation et phénomènes naturels.Une vue prodigieuse et un don d'infinie patience contribuaient largement à ses succès. De tous ses nombreux assistants, il considérait le Temps comme le plus important. Il croyait fermement que le passage du Temps n'enfouissait jamais un crime. C'était invariablement le criminel qui s'efforçait de l'enterrer et le Temps qui déplaçait la terre et l'exposait.}}
{{Réf Livre
|titre=Un vent du diable
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02732-0
|page=100 - 101}}
 
{{citation|Il exultait, comme toujours, lorsqu'il venait de passer un moment en compagnie d'une jeune femme généreuse et capable de ne plus remarquer son métissage.}}
{{Réf Livre
|titre=Un vent du diable
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02732-0
|page=234}}
 
== ''Le récif aux espadons'', 1939 ==
169

modifications