« Arthur Upfield » : différence entre les versions

2 217 octets ajoutés ,  il y a 1 an
Ajout de nouvelles citations
(Ajout de trois nouvelles citations.)
(Ajout de nouvelles citations)
 
|ISBN=2-264-02732-0
|page=234}}
 
== ''Le business de M. Jelly'', 1937 ==
 
{{citation|Pour Bony habitué aux étendues solitaires du vaste cœur de l'Australie, ce remue-ménage et ce bruit typique de la zone céréalière de l'Australie-Occidentale semblaient l'éloigner spirituellement de ses origines aborigènes, bien plus que ne l'avaient parfois fait le rugissement et l'implacable dureté des villes. Il y avait ici la vie de l'homme blanc dans toute sa vigueur brute, tout son courage invincible, tout son génie inventif.}}
{{Réf Livre
|titre=Le business de M. Jelly
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02671-5
|page=51}}
 
{{citation|Chaque fois qu'il rencontrait ce type de femme australienne, la blessure de son métissage, jamais guérie, se rouvrait. La chair à vif lui rappelait son ascendance inférieure, véritable source de sa vanité. Il avait beau savoir que le snobisme n'est que le masque de l'ignorance, le signe d'un manque de profondeur, l'unique arme grossière des imbéciles malveillants, sa manifestation le blessait plus que tout au monde.}}
{{Réf Livre
|titre=Le business de M. Jelly
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02671-5
|page=148}}
 
{{citation|Les tortures médiévales étaient brutales et les gens supportaient alors mieux la souffrance qu'aujourd'hui. La découverte des anesthésiques nous a rendus de plus en plus sensibles à la douleur. Dans quelques années, un homme s'évanouira en se faisant une coupure au doigt.}}
{{Réf Livre
|titre=Le business de M. Jelly
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02671-5
|page=220}}
 
{{citation|Ne manquez jamais de chanter vos propres louanges , car votre succès social en dépendra. Pensez à nos hommes politiques, intarissables dès qu'ils parlent d'eux-mêmes. Des types formidables! Des aristocrates, John. Imitez-les et vous irez loin. Ne le faites pas et vous resterez dans l'ombre comme les chercheurs scientifiques...}}
{{Réf Livre
|titre=Le business de M. Jelly
|auteur=Arthur Upfield
|traducteur=Michèle Valencia
|éditeur=10/18
|année=1998
|ISBN=2-264-02671-5
|page=309}}
 
== ''Le récif aux espadons'', 1939 ==
169

modifications