Différences entre les versions de « André Gorz »

319 octets ajoutés ,  il y a 4 mois
m
wikif
m (wikif)
 
== Citations ==
== ''Critique de la division du travail'', 1973 ==
 
{{Citation|citation=Nous pouvons vivre mieux en produisant moins.}}
{{Réf Livre
}}
 
== ''Écologie et politique'', 1978 ==
{{Citation|citation=Nous savons que, depuis cent cinquante ans, les sociétés industrialisantes vivent du pillage accéléré de stocks dont la constitution a demandé des dizaines de millions d'années et que, jusqu'à ces tout derniers temps, les économistes, qu'ils fussent classiques ou marxistes, ont rejeté comme « régressives » ou comme « réactionnaires » les questions concernant l'avenir à très long terme : celui de la planète, celui de la biosphère, celui des civilisations.}}
{{Réf Livre
}}
 
 
== ''Adieux au prolétariat'', 1981 ==
{{Citation|citation=Il ne s'agit plus de conquérir du pouvoir comme travailleur, mais de conquérir le pouvoir de ne plus fonctionner comme travailleur.}}
{{Réf Livre
}}
 
== ''Métamorphoses du travail, quête du sens'', 1988 ==
{{Citation|citation=Le temps de la vie n'a plus à être géré en fonction du temps de travail ; c'est le travail qui doit trouver sa place, subordonnée, dans un projet de vie.}}
{{Réf Livre
}}
 
== ''Capitalisme, socialisme, écologie'', 1991 ==
{{Citation|[...] la civilisation capitaliste [...] va inexorablement vers son effondrement catastrophique ; il n'est plus besoin d'une classe révolutionnaire pour abattre le capitalisme, il creuse sa propre tombe et celle de la civilisation industrielle dans son ensemble.}}
{{Réf Livre
}}
 
== ''L'immatériel'', 2003 ==
{{Citation|citation=Le « capitalisme cognitif » ''est'' la crise du capitalisme tout court.}}
{{Réf Livre
|auteur = {{W|André Gorz}}
|titre = L'immatériel
|éditeur = Galilée
|année = 2003
|chapitre =
|page = 47
}}
 
== ''Écologica'', 2008 ==
{{Citation|citation=La décroissance est donc un impératif de survie. Mais elle suppose une autre économie, un autre style de vie, une autre civilisation, d’autres rapports sociaux. [..] La sortie du capitalisme aura donc lieu d'une façon ou d'une autre, civilisée ou barbare. La question porte seulement sur la forme qu’elle va prendre et la cadence à laquelle elle va s’opérer.}}
{{Réf Livre|titre=Écologica
|auteur = {{W|André Gorz}}
|titre = Écologica
|éditeur = Galilée
|année = 2008
|chapitre = « La sortie du capitalisme a déjà commencé » (repris de « Le travail dans la sortie du capitalisme » [17 septembre 2007], ''ÉcoRev' '', n° 28, automne 2007, p. 11)
|page = 29-30
}}
 
 
== Citations ==
{{Citation|citation=Les individus ont à se construire eux-mêmes leur identité, à chercher eux-mêmes ce qui est « juste », à former eux-mêmes, électivement, les communautés auxquelles ils puissent se sentir appartenir [...] Cette condamnation à l'autonomie est [leur] lot commun.
|précisions=« Un entretien avec André Gorz » (1990), par Michel Contat et Thomas Ferenczi, cité in }}
}}
 
{{Citation|citation=Le « capitalisme cognitif » ''est'' la crise du capitalisme tout court.}}
{{Réf Livre
|auteur = {{W|André Gorz}}
|titre = L'immatériel
|éditeur = Galilée
|année = 2003
|chapitre =
|page = 47
}}
 
{{Citation|citation=La décroissance est donc un impératif de survie. Mais elle suppose une autre économie, un autre style de vie, une autre civilisation, d’autres rapports sociaux. [..] La sortie du capitalisme aura donc lieu d'une façon ou d'une autre, civilisée ou barbare. La question porte seulement sur la forme qu’elle va prendre et la cadence à laquelle elle va s’opérer.}}
{{Réf Livre|titre=Écologica
|auteur = {{W|André Gorz}}
|éditeur = Galilée
|année = 2008
|chapitre = « La sortie du capitalisme a déjà commencé » (repris de « Le travail dans la sortie du capitalisme » [17 septembre 2007], ''ÉcoRev' '', n° 28, automne 2007, p. 11)
|page = 29-30
}}
 
{{Autres projets|w=André Gorz}}
549

modifications