Différences entre les versions de « L'homme sans qualités »

m
m (→‎À propos de L'Homme sans qualités : Robert Musil ou les voies de la mystique diurne, § 2 et 3)
}}
 
{{citation|[...] Musil revendique une « mystique diurne » – ou mystique clairvoyante – qui s’appuie sur la pensée rationnelle. Il fait de l’écriture non pas le théâtre d’une fusion mystique ni d’un culte fasciné de l’ineffable, mais plutôt le site d’une réflexion expérimentale sur l’extase. Cette réflexion mobilise son expérience personnelle, les témoignages extatiques ainsi que les apports de la psychiatrie et de la psychologie expérimentale. L’expérimentation musilienne aboutit à l’utopie d’une société extatique dont Musil explore le potentiel et les limites dans le cadre d’une réflexion plus générale sur les sentiments.
}}
{{Réf Article
360

modifications