Différences entre les versions de « L'homme sans qualités »

1 725 octets supprimés ,  il y a 4 mois
m
-RI en attendant qu'on s'accorde sur les différents critères de qualité
m (-RI en attendant qu'on s'accorde sur les différents critères de qualité)
{{titre en italique}}
'''''{{w|L'homme sans qualités}}''''' (''{{lang|de|Der Mann ohne Eigenschaften}}'') est un [[:Catégorie:Roman|roman]] de l'écrivain autrichien [[Robert Musil]].
 
Fresque épique et satirique d'un empire décadent à l'aube de la Première Guerre mondiale, le livre commençant alors que la {{w|KuK#La_«_Cacanie_»|Cacanie}} se prépare à célébrer les 70 années de règne de « son souverain bienaimé », « L'homme sans qualités » est aussi un roman intellectuel et philosophique qui fait l'inventaire rigoureux, méthodique et exhaustif, de la culture européenne du début du XXème siècle. C'est ainsi qu'Ulrich, héros du roman et alter ego assumé de l'écrivain, au gré des occasions fournies par « l'Action Parallèle », comité chargé de déterminer ce que sera le cadeau intellectuel et byzantin que les peuples d'Autriche-Hongrie offriront à leur souverain, explore, dissèque et analyse les multiples aspects de ce qui était alors, en Occident, l'esprit du temps : l'antisémitisme rampant et les différentes formes de nationalisme qui agitaient les sociétés du Vieux Continent ; les causes et les effets du développement scientifique, technique et industriel, ainsi que ceux du capitalisme ; la psychanalyse et la psychiatrie naissantes, et donc aussi la sexualité et la folie ; les philosophies de [[Nietzsche]] et de [[Ernst Mach]], etc. Quête utopique, toujours teintée d'ironie, d'une esthétique et d'un être au monde qui réconcilieraient l'intelligence et le sentiment, le mysticisme, la raison et la folie, le projet d'Ulrich et de Musil n'aboutira cependant pas. Tout comme [[Marcel Proust|l'auteur]] d’''[[À la recherche du temps perdu]]'', œuvre à laquelle on ne cessera de comparer ''L'homme sans qualités'', Robert Musil meurt avant de terminer ce qui est devenu un des classiques de la littérature européenne du XXème siècle.
 
Le premier tome paraît en 1930, la première partie du deuxième en 1932. Les dernières éditions du second tome sont complétées par des ébauches, des études et des variantes diversement organisées à partir des manuscrits préservés par Martha Musil, assemblés par Adolphe Frisé et traduits en français par [[Philippe Jaccottet]].
 
360

modifications