« Jeanne d'Arc » : différence entre les versions

12 octets supprimés ,  il y a 1 an
m
suppr liens circulaires
(+citations, titre de section)
m (suppr liens circulaires)
 
 
{{citation|citation=Ces visions [féministes ou ''queer''] ne sont pas plus ‘vraies’ que celles qui font de Jeanne d’Arc la première patriote. Ce sont toujours des interprétations actuelles, qui répondent aux besoins d’incarnations de chacun. Il est intéressant de voir qu’en France depuis les années 80, le FN a ‘trusté’ cette figure en termes politiques, alors que dans d’autres pays c’est plutôt un personnage progressiste.
|précisions=Au sujet de [[Jeanne d'Arc]] et des visions qu'on en a de nos jours.}}
{{Réf Article
|titre= Du symbole d’extrême droite à l’héroïne queer : les métamorphoses politiques de Jeanne d’Arc
 
{{citation|citation=En France aujourd’hui elle [Jeanne d'Arc] est fortement associée à la droite, mais ça n’a pas toujours été le cas. On peut faire remonter à Charles Maurras [théoricien du nationalisme intégral, ndlr] et à l’Action française cette récupération de la figure de Jeanne d’Arc par la droite. Mais auparavant elle était très utilisée par les républicains.
|précisions=Au sujet de [[Jeanne d'Arc]] et de la vision qu'en donne l'extrême-droite française.}}
{{Réf Article
|titre= Du symbole d’extrême droite à l’héroïne queer : les métamorphoses politiques de Jeanne d’Arc
 
{{citation|Dans tous les cas, faire de Jeanne d’Arc une figure du patriotisme est très problématique, rappelle William Blanc. Comme le montrent les travaux de l’historienne Colette Beaune, la notion d’identité nationale n’est pas centrale à l’époque médiévale, ni même celle de nation. De plus à l’époque, une grande partie des Français sont du côté du roi d’Angleterre, et des Bourguignons.
|précisions=Au sujet de [[Jeanne d'Arc]] et de ses diverses tentatives de récupérations politiques après le Moyen Âge.}}
{{Réf Article
|titre= Du symbole d’extrême droite à l’héroïne queer : les métamorphoses politiques de Jeanne d’Arc