Différences entre les versions de « Anatole France »

32 octets supprimés ,  il y a 3 mois
m
aucun résumé de modification
m
== Œuvres ==
=== ''Le Crime de Sylvestre Bonnard'', 1881 ===
{{Citation|citation= [J]'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence.
{{Citation
|citation= [J]'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence.
}}
{{Réf Livre
 
=== ''Monsieur Bergeret à Paris '', 1901 ===
{{citationCitation|Je ne connais ni juifs ni chrétiens. Je ne connais que des hommes, et je ne fais de distinction entre eux que de ceux qui sont justes et de ceux qui sont injustes. Qu'ils soient juifs ou chrétiens, il est difficile aux riches d'être équitables. Mais quand les lois seront justes, les hommes seront justes.}}
{{réf Livre|auteur=[[:w: Anatole France|Anatole France]]
|titre=Monsieur Bergeret à Paris
 
=== ''Trente ans de vie sociale'', 1897-1924 ===
{{citationCitation|Qu'on le veuille ou non, l'heure est venue ou d'être citoyen du monde ou de voir
périr toute civilisation.}}
{{Réf Livre|titre=Trente ans de vie sociale
== Correspondance ==
=== Lettre ouverte à Marcel Cachin ===
{{Citation|citation= On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels.
{{Citation
|citation= On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels.
|précisions= Après avoir cité un extrait des ''Hauts Fourneaux'' de [[Michel Corday]].
}}
 
== Sur Anatole France ==
{{Citation|citation=Selon Anatole France, un martyr d'hier cesse d'avoir raison dès l'instant où son corps a revêtu la chemise du bourreau. Et vice versa.
{{Citation
|citation=Selon Anatole France, un martyr d'hier cesse d'avoir raison dès l'instant où son corps a revêtu la chemise du bourreau. Et vice versa.
}}
{{Réf Livre
554

modifications